L'ASEM 12 s'est terminé avec succès, le 19 octobre, à Bruxelles (Belgique). Photo: VNA


 
 Hanoi (VNA) - Après deux jours de travail, le 19 octobre, le 12ème Sommet de l'ASEM (ASEM 12) s'est terminé avec succès à Bruxelles (Belgique).
L’ASEM 12 a adopté la déclaration des présidents, affirmant la détermination des membres de l'ASEM à renforcer leur partenariat Asie-Europe pour faire face aux défis mondiaux, et a défini des orientations pour renforcer la coopération au sein de l'ASEM dans les temps qui viennent.
 Le même jour, à midi, les dirigeants de l'ASEM ont tenu une réunion sur les questions internationales et régionales, axée sur des questions liées à la paix, à la sécurité et à l'antiterrorisme, à la non-prolifération des armes de destruction massive, à la sécurité maritime, etc. Les membres ont partagé leur évaluation de la situation complexe au Moyen-Orient - Afrique du Nord, dans la péninsule coréenne, en Iran, ainsi que la crise de l'immigration... De nombreux membres se sont inquiétés de l'évolution de la situation en matière de sécurité en Asie, notamment en mer Orientale et en mer de Chine orientale.
 Le Sommet a réaffirmé sa détermination à maintenir la paix, la stabilité, la sécurité et la sûreté de la navigation, la liberté de la navigation et du survol dans l’esprit du plein respect du droit international, du règlement pacifique des différends conformément au droit international, en particulier à la Charte des Nations Unies et à la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 (UNCLOS), s'abstenant de recourir ou de menacer de recourir à la force, sans  action unilatérale contraire au droit international, en particulier à la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer, en mettant en œuvre des mesures de restauration de la confiance et de retenue de soi.
 S'exprimant lors de l’ASEM 12, le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a souligné que la paix, la coopération et le développement étaient les principaux courants de l'époque, mais la communauté internationale témoignait des changements et des défis sans précédent. Le Premier ministre a suggéré que le problème immédiat était de promouvoir le commerce afin de poursuivre la reprise et d'assurer les perspectives prometteuses de l'économie mondiale. Le Vietnam soutient tous les efforts internationaux en conformité avec la Charte des Nations Unies et le droit international visant à trouver une solution pacifique et durable aux conflits et différends au Moyen-Orient, en Afrique et en Asie.
 Le Premier ministre a noté que le Vietnam et l'ASEAN collaboraient étroitement avec la communauté internationale, y compris les membres de l'ASEM, afin de maintenir la paix, la stabilité, la sécurité et la liberté de la navigation et du survol, le libre-échange sans contrainte en mer Orientale. Des efforts constants doivent être déployés pour promouvoir des efforts communs, renforcer les mesures de l’instauration de la confiance et de la diplomatie préventive, régler pacifiquement les différends sur la base du droit international, y compris de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer, respecter pleinement le processus diplomatique et juridique, limiter les actions pouvant compliquer la situation. Reconnaissant les premiers résultats de la négociation du code de conduite en mer Orientale (COC), le Vietnam a demandé aux parties de poursuivre les négociations pour atteindre efficacement le COC.
 Le succès de l’ASEM 12 a donné un nouvel élan à un partenariat Asie-Europe dynamique et cohérent, continuant ainsi à réaffirmer le rôle essentiel de l'ASEM dans la définition de l'avenir. Pour le Vienam, dans le contexte des réformes globales, du renforcement de l'intégration internationale et des relations extérieures multilatérales, le Forum de l'ASEM reste un mécanisme de coopération interrégionale important pour le développement national ainsi que l’amélioration de la position du pays sur la scène internationale. -VNA