Des dirigeants et anciens dirigeants présents à la cérémonie marquant le cinquantenaire de l'offensive du Têt de 1968, le 31 janvier à Ho Chi Minh-Ville. Photo : VNA

 
Ho Chi Minh-Ville (VNA) – Une cérémonie marquant le cinquantenaire de l’offensive du Têt au printemps 1968 a eu lieu le 31 janvier à Ho Chi Minh-Ville.

L’événement ​s'est déroulé en présence du secrétaire général du Parti communiste du Vietnam (PCV), Nguyen Phu Trong, du président vietnamien, Tran Dai Quang, du Premier ministre Nguyen Xuan Phuc, de la présidente de l’Assemblée nationale, Nguyen Thi Kim Ngan, et de plusieurs autres personnalités.

Le secrétaire du Comité municipal du PCV de Ho Chi Minh-Ville, Nguyen Thien Nhan, a déclaré que la cérémonie témoignait de la gratitude envers les héros, les soldats et les familles qui avaient agi pour la Révolution du pays.

«Ils ont versé leur sang pour l’indépendance nationale et rappelé aux Vietnamiens leur histoire héroïque», a-t-il souligné.

Déclenchée en plein réveillon du Têt sur l’ensemble du territoire du Sud-Vietnam, l’Offensive générale et l’insurrection du Têt de 1968 a permis de détruire un bon nombre de bases militaires américaines et celles de l’ancien régime fantoche de Sai Gon, ouvrant une brèche en faveur de la guerre de libération du pays qui aboutira finalement à la victoire totale en 1975.

La campagne de sept mois s'est terminée avec des dizaines de milliers de soldats ennemis morts, 600 «hameaux stratégiques» détruits et 100 communes libérées avec une population de 1,6 million de personnes.

Les gens dans les zones rurales ont également profité de l'occasion pour se soulever contre le régime de la République du Vietnam. 

Sai Gon-Gia Dinh (aujourd'hui Ho Chi Minh-Ville), siège de ce régime, était au centre de l'offensive.

L'offensive du Têt de 1968 a marqué un tournant stratégique pour la résistance contre les troupes américaines et leurs alliés. Il a provoqué un «choc soudain» aux États-Unis, perturbant leur plan stratégique, secouant la Maison Blanche, le Pentagone et les États-Unis dans leur entier, obligeant ainsi le président Johnson à s'inscrire dans une logique de "désescalade de guerre" et à signer les accords de paix historiques de Paris. La victoire a également contribué à la libération du Sud du Vietnam et à la réunification du pays en 1975.

Reconstitution des événements historiques. Photo : VNA

La cérémonie a permis de faire revivre l’ambiance des jours historiques de l’offensive du Têt de 1968 avec des histoires de nombreux témoins et un spectacle plein d’émotions. -VNA