Hanoi (VNA) - La Banque mondiale (BM) a publié un rapport le 27 mai, proposant des recommandations de politiques pour aider le Vietnam à maintenir une croissance de qualité grâce à des entreprises plus dynamiques, des infrastructures plus efficaces, des compétences et une évolution vers une économie plus verte.

 

BM : recommandations de politiques au Vietnam pour maintenir une croissance de qualite hinh anh 1Le directeur national de la BM au Vietnam, Ousmane Dione (Centre) et les autorités de la province de Ha Giang ont examiné le projet d'amélioration agricole. Photo : VNA


Le rapport, intitulé «Vietnam dynamique: créer les bases d’une économie à revenu élevé», intervient alors que le gouvernement du pays prépare sa stratégie de développement socio-économique pour 2021-2030 et un plan de développement socio-économique pour 2021-2025.

Il a suggéré qu'un modèle de développement axé sur la productivité - combinant l'innovation avec un développement équilibré et l'allocation de capital privé, public, humain et naturel - sera essentiel pour que le Vietnam atteigne son objectif de devenir une économie à revenu élevé d'ici 2045.

Certaines des forces ont propulsé la croissance du Vietnam à ralentir actuellement. Le dividende démographique du pays s’estompe et le commerce mondial diminue, tandis que d’autres défis, tels que la pollution et la montée de l’automatisation, se multiplient. La crise actuelle du COVID-19 pourrait être un accélérateur de ces tendances, selon le rapport.

Il a fait valoir que pour prospérer dans un environnement aussi changeant, le Vietnam doit renforcer ses actifs productifs, en accordant la priorité à quatre domaines.

Avoir des entreprises dynamiques, encourager la concurrence et faciliter l’entrée et la sortie des entreprises pour assurer le flux de ressources vers les entreprises les plus innovantes et les plus productives. Cela ne peut se produire que dans un environnement commercial favorable qui garantit l'accès au financement, des réglementations transparentes et des protections juridiques.

Pendant ce temps, le Vietnam a constitué un important stock d'infrastructures. Il doit maintenant améliorer l'efficacité et la durabilité des services d'infrastructure, y compris le financement, l'exploitation et la maintenance.

En ce qui concerne les travailleurs qualifiés et les opportunités pour tous, le rapport a noté que le pays obtient de bons résultats en matière d'éducation de base, mais il devra promouvoir les compétences universitaires et professionnelles-techniques. Les personnes confrontées à des obstacles à l'entrée sur le marché du travail, y compris les minorités ethniques, devraient avoir davantage de possibilités de stimuler à la fois l'équité sociale et la croissance économique à mesure que la population vieillit et que la population active diminue.

En termes d'économie verte, le rapport indique que le développement durable nécessite une gestion plus efficace des ressources naturelles non renouvelables telles que la terre, la forêt et l'eau; des contrôles plus stricts de la pollution, y compris dans les grands centres urbains; et l'atténuation et l'adaptation aux inévitables effets croissants du changement climatique.

Le directeur national de la Banque mondiale au Vietnam, Ousmane Dione, a déclaré: «Le Vietnam est l'une des plus grandes réussites en matière de développement de notre époque. Cependant, le pays est maintenant à un tournant où certains de ses moteurs traditionnels de croissance s'affaiblissent progressivement. Pour réaliser son ambition de devenir une économie à revenu élevé d'ici 2045, le Vietnam doit placer la croissance de la productivité au centre de son modèle économique. En d'autres termes, il doit croître non seulement plus vite mais aussi mieux. »

Selon l’ambassadeur d’Australie au Vietnam, Robyn Mudie, l’engagement du Vietnam en faveur d’une réforme économique audacieuse a largement contribué à son remarquable succès économique.

"L'Australie est fière d'avoir soutenu ce rapport, qui fournit des recommandations claires sur la manière dont le Vietnam peut exploiter les réformes améliorant la productivité pour améliorer à la fois la qualité et l'équité de son développement économique futur", a-t-elle ajouté. - VNA