Hanoi, 18 juin (VNA) – Le Laos a connu une croissance économique rapide en comparaison avec d’autres pays régionaux, mais le pays fait face toujours aux risques en raison de l’augmentation des dettes publiques et le taux des prêts avec des conditions moins favorables, selon la Banque mondiale (BM).

Mise en chantier de la chemin de fer reliant le Laos et la Chine. Photo : VNA

 

Cette année, la croissance économique du Laos est estimée à 6,7%, alors que la dette publique était estimée à 61% du PIB à la fin de 2017.

Les performances à l'exportation des secteurs de l'énergie et de la fabrication se poursuivent alors que le tourisme devrait se redresser au Laos. La gestion macroéconomique s'améliore avec des efforts accrus pour augmenter les recettes, et maîtriser les dépenses. L'inflation reste faible aux alentours de 2% mais a commencé à augmenter quant les prix du pétrole se redressent.

La BM a exhorté le Laos à réaliser la réforme de l’environnement d’affaires et de déployer des mesures à renforcer la capacité financière du secteur d’électricité.

L’encouragement du secteur privé et l'investissement dans la ressource humaine contribueront également à soutenir la croissance dans l'avenir.

La croissance vigoureuse du Laos au cours de la dernière décennie a amélioré les conditions de vie et les services pour une grande partie de la population laotienne", a déclaré Mme Viengsamay Srithirath, économiste de haut rang de la Banque mondiale au Laos.

L'amélioration de l'environnement des affaires pourrait aider l'économie du Laos à se développer en dehors des secteurs des ressources naturelles, ce qui créerait plus d'emplois. Les opportunités dans les domaines de l'agriculture, de l'agroalimentaire, du tourisme, du commerce et de la fabrication ont le potentiel de réduire davantage la pauvreté, a-t-elle déclaré.

Le rapport de la BM comprend une analyse thématique sur la chaîne de valeur du riz au Laos. Alors que le riz reste la culture dominante et constitue une source alimentaire essentielle pour le Laos. - VNA