Ha Long (VNA) – La baie de Ha Long, patrimoine mondial de l’UNESCO et une des sept nouvelles merveilles naturelles du monde, verrait ses tarifs de visite augmenter de 20 à 25% au premier janvier 2019, selon un plan proposé par le Comité de gestion de la baie de Ha Long.

La baie de Ha Long, patrimoine mondial de l’UNESCO, est l’une des principales attractions du Vietnam et présente dans toutes les brochures et circuits organisés. Photo : VNA

 

Cette augmentation de la tarification entre dans la cadre d’un plan qui comprend la réorganisation de l’accueil des visiteurs, la préservation et la valorisation du site le professionnalisme dans la gestion afin d’offrir une bonne expérience de visite.

Envisagée sur quatre des cinq circuits de visite, elle se base sur les tarifs des patrimoines mondiaux du Vietnam et des pays dans la région, a indiqué le chef adjoint permanent du Comité de gestion de la baie de Ha Long, Pham Dinh Huynh.

Selon ce plan, les tarifs des billets de visite dans la journée passeront à 300.000 dôngs contre 250.000 dôngs pour les lignes 1, 2 et 5, à 250.000 dôngs contre 200.000 dôngs pour la ligne 4, et seront laissés inchangés à 200.000 dôngs pour la ligne 3.

Les visites et séjours nocturnes coûteront 73% à 85% plus cher. Pour visiter et passer la nuit dans la baie, soit 24 heures à compter de l’heure de départ, il faudra débourser 950.000 dôngs dès le premier janvier prochain contre 550.000 dôngs actuellement pour la ligne 2, 900.000 dôngs contre 500.000 dôngs pour les lignes 3 et 4.

Fougueuse, magnifique, sertie de 3.000 îles et îlots granitiques sculptés par les vents et les marées, la baie de Ha Long est sans conteste l’un des paysages les plus émouvants et les plus visités du pays. Les îles, projetées hors d’une mer émeraude, forment un éblouissant tableau dont les teintes changent selon l’heure et l’humeur de Neptune.

Le nombre de touristes à Ha Long ne cesse d’augmenter au fil des années. La baie a accueilli 3,14 millions de visiteurs en 2016 et 3,92 millions en 2017, soit une hausse respectivement de 22% et de 24,7% sur un an. Entre janvier et mai, les arrivées se sont établies à environ 2,1 millions, 1,45 million d’étrangers. – VNA