David Wijeratne, responsable du centre des marchés de croissance de la compagnie PricewaterhouseCoopers (PwC) (à droite) lors du Forum économique mondial sur l’ASEAN (WEF ASEAN) 2018 en cours à Hanoi. Photo: VNA

 

Hanoi (VNA) - En marge du Forum économique mondial sur l'ASEAN (WEF ASEAN) 2018, des experts de la compagnie PricewaterhouseCoopers (PwC) ont suggéré à l'ASEAN de surmonter l'ère de la croissance passive, d'attirer davantage d'investissements directs étrangers (IDE) et de développer les ressources humaines.

«Nous constatons des possibilités de forte croissance du secteur privé dans un certain nombre de secteurs de l’ASEAN. Cependant, compte tenu de la dynamique et des défis de l’ASEAN, ainsi que des besoins en constante évolution des consommateurs de la région, les entreprises devront adopter des stratégies innovantes pour réussir », a estimé David Wijeratne, responsable du centre des marchés de croissance à Singapour.

Depuis sa fondation, l’ASEAN a non seulement doublé son nombre de membres, mais aussi a réussi à surmonter la crise financière asiatique de 1997 et la crise économique mondiale de 2008-2009, pour devenir la sixième économie mondiale. Au cours de cette période de croissance remarquable, l’ASEAN a réussi à équilibrer la croissance économique et le développement humain pour sortir des millions de personnes de la pauvreté.

Néanmoins, un certain nombre de défis, notamment un ralentissement de la croissance économique à court terme, une faible productivité du travail, une population vieillissante, une dépendance excessive au commerce extérieur et un grand écart en termes des infrastructures et des institutions nationales, constituent des questions qui influencent sur la croissance durable de l’ASEAN.

Selon M. Wijeratne, des pays de l’ASEAN devraient donner à ses travailleurs la possibilité de développer leurs compétences pour obtenir des salaires plus élevés.

En tant que l'un des pays ayant une population vieillissante, le Vietnam doit prendre des mesures pour accroître la participation des femmes et des travailleurs âgés au marché du travail, a-t-il noté. Le renforcement du partenariat entre les secteurs privé et public est nécessaire pour créer davantage de possibilités d’emploi pour les jeunes travailleurs du Vietnam, alors que ces personnes doivent être mieux équipées pour permettre au pays de drainer davantage d’investissements étrangers.

Pour sa part, la directrice générale de PwC Vietnam, Dinh Thi Quynh Van, a déclaré que malgré la croissance économique impressionnante, le PIB par habitant du Vietnam n’est pas élevé dans la région et que le vieillissement de la population figurait parmi les grands défis du pays.

L'économie numérique est en plein essor et la main-d'œuvre doit être dotée de meilleures compétences. Le Vietnam s'appuie sur une main-d'œuvre bon marché qui n'est désormais plus un atout, a-t-elle déclaré.

Pour améliorer la productivité du travail et progresser dans la chaîne de valeur mondiale, le Vietnam devra investir davantage dans les technologies et la formation de ses ressources humaines, a-t-elle ajouté.

Ayant pour thème «ASEAN 4.0: Entrepreneuriat et la quatrième révolution industrielle», le WEF ASEAN 2018 a été inauguré à Hanoi le 12 septembre. Cet événement regroupe des dirigeants de nombreux pays de l’ASEAN et de pays partenaires, plus de 1.000 délégués  qui sont membres du WEF et des entreprises du monde entier. –VNA