Le secrétaire général de l’ASEAN, Lim Jock Hoi. Photo : VNA

Jakarta (VNA) – Le Secrétariat de l’ASEAN a organisé le 23 mai la conférence des partenaires culturels pour discuter des orientations stratégiques dans le règlement des causes originelles des questions socioculturelles.

Cet événement a vu la participation des représentants des délégations permanentes des pays de l’ASEAN, de hauts officiels de la Communauté socioculturelle de l'ASEAN (ASCC), des partenaires de dialogue, des partenaires régionaux de l’ASEAN, des partenaires pour le développement, et des représentants d’organisations de l’ASEAN et de l’ONU.

La conférence visait aussi à promouvoir les activités de la Déclaration sur la culture de prévention (CoP) pour une société de paix, d’intégration, saine et harmonieuse, approuvée lors du 31e Sommet de l’ASEAN tenu à Manilles, aux Philippines en novembre 2017.

S’exprimant à l’ouverture de cette conférence, le secrétaire général de l’ASEAN, Lim Jock Hoi a abordé des défis confrontés par le monde comme les maladies, la drogue, la criminalité, la traite humaine… et encore les difficultés dans la recherche des solutions pour d’autres questions comme l’éducation, la santé, les services sociaux… Il a particulièrement souligné le changement climatique, qui affecte grandement l’ASEAN et cause des pertes matérielles annuelles estimées à  4,4 milliards de dollars pour ses membres.

Lim Jock Hoi a affirmé la nécessité d’appliquer les mesures préventives pour régler les causes originelles ainsi que l’importance de la famille, des organisations communautaires, des organisations éducatives et des groupes religieux dans la promotion de la culture de prévention. En plus, l’ASEAN doit reconnaître l’importance de la coopération avec les partenaires et des parties concernées dans l’application des solutions efficaces pour promouvoir le CoP au sein de l’ASEAN.-VNA