Phnom Penh, 15 novembre (VNA) - La signature de l’accord de partenariat économique régional global (RCEP) est une réalisation historique de la région, selon l'Agence Kampuchea Presse (AKP).

Le Cambodge et 14 autres pays membres ont signé  le 15 novembre l’accord par vidéoconférence, à la suite du 4e sommet virtuel du RCEP organisé par le Vietnam.

Le vice-Premier ministre cambodgien et ministre de l'Économie et des Finances Aun Pornmoniroth, au nom du Premier ministre Hun Sen, et des dirigeants d'autres pays participant au RCEP ont assisté à la cérémonie de signature. L'accord contribuera à la protection et à la promotion de la mondialisation et au soutien d'un système commercial multilatéral fondé sur des règles, a déclaré l'AKP.

C'est une condition préalable indispensable aux principes du commerce libre et équitable et une force motrice importante pour un développement socio-économique durable, a-t-il poursuivi. Le RCEP sera également un catalyseur important en contribuant à la croissance économique, en améliorant les moyens de subsistance des habitants de la région et en aidant à restaurer le développement économique régional après la pandémie COVID-19.

Ce pacte commercial implique les 10 pays membres de l'ASEAN (Brunei, Cambodge, Indonésie, Laos, Malaisie, Myanmar, Philippines, Singapour, Thaïlande et Vietnam) et les partenaires du bloc (Australie, Chine, Japon, République de Corée et Nouvelle-Zélande). Les membres du RCEP représentent environ 30% du PIB mondial et 30% de la population mondiale.

Sur la base des résultats des négociations et de l'étude de l'Institut de recherche économique pour l'ASEAN et l'Asie de l'Est (ERIA), après la conclusion de l'accord RCEP, le Cambodge devrait augmenter de 2% par an en plus de PIB courant, respectivement 7,3% et 23,4% des exportations et des investissements.-VNA

source