AMM-53: Cooperation UE-ASEAN renforcee pour faire face a la pandemie COVID-19 hinh anh 1Les délégués participent à la réunion des ministres des Affaires étrangères de l’ASEAN et de l'UE dans le cadre de l'AMM-53. Photo: VNA

Hanoï (VNA) – Dans le cadre de la réunion des ministres des Affaires étrangères de l’ASEAN et de l’Union européenne, le haut représentant de l'UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-président de la Commission, Josep Borrell a proposé aux deux organisations de coopérer pour trouver le vaccin contre le COVID-19, rétablir l'économie, renforcer le système multilatéral et la coopération mondiale.

La pandémie COVID-19 est le dernier d'une série de défis mondiaux qui nécessitent une réponse multilatérale, auxquels nos deux organisations sont attachées, a-t-il souligné dans son discours. 

Les deux organisations devraient veiller à ce que leurs systèmes commerciaux, leur prospérité et leur sécurité soient régis par des règles et fondés sur des accords internationaux, a-t-il dit.

Il a proposé aux experts de l'UE et de l'ASEAN de se réunir pour voir comment les deux organisations pouvons coopérer au mieux en matière de sécurité vaccinale. En outre, elles devraient accorder la deuxième priorité à redémarrer leurs économies.
En tant que premiers investisseurs de l'ASEAN, l'UE s'est engagée à intensifier son partenariat économique intense. 

Selon M. Borrell, pour promouvoir une intégration économique plus approfondie de l'ASEAN ainsi que des liens plus étroits entre les deux organisations, l’UE et l’ASEAN devraient travailler ensemble afin d’établir de leurs propres normes et standards au lieu de les prendre aux autres, notamment l’entrée en vigueur des accords de libre-échange UE – Singapour, UE – Vietnam. L’UE poursuit des négociations de cet accord avec d’autres membres de l’ASEAN

En plus, les deux organisations devraient travailler plus étroitement pour améliorer la connectivité, promouvoir de nombreux programmes disponibles pour faciliter le commerce et l'intégration et la construction des infrastructures en vue d’accélérer la reprise économique. Le lancement du système de transit douanier de l'ASEAN, soutenu par l'UE, à la fin de cette année n'est qu'un exemple de ce soutien.

En final, l’UE attend la finalisation de l'accord sur le transport aérien dans les plus brefs délais. L'accord serait le premier de ce type, créant le plus grand marché de l'aviation au monde pour plus d'un milliard de personnes.

S'agissant de la sécurité, le haut représentant de l’UE a souligné la nécessité d’un ordre fondé sur des règles comme source de sécurité. L’UE et l’ASEAN se concentrent sur le COVID-19 et son impact économique, mais ils doivent également être vigilants quant au sape de l'ordre international fondé sur des règles dans d'autres domaines.

Il a souligné que les deux parties devaient intensifier leur coppération dans la sécurité car la sécurité asiatique est aussi la sécurité européenne. Et c’est pourquoi, les deux organisations travaillent ensemble pour déployer des conseillers militaires et antiterroristes dans plusieurs de délégations de l’UE en Asie, y compris à Jakarta. -VNA