La séance de jugement. Photo: VNA

 

Hanoï (VNA)  - Le parquet a demandé, lors de la séance de jugement tenue samedi 3 février, une sanction sévère contre l’accusé Trinh Xuan Thanh, ancien président du conseil d’administration de PetroVietnam Construction Joint Stock Corporation (PVC).

Selon le parquet, Trinh Xuan Thanh n’a pas témoigné de sa sincérité et son honnêteté lors du processus d’enquête en faisant de fausses déclarations.

C’est la deuxième fois que Trinh Xuan Thanh se retrouve devant le tribunal pour «détournement de biens ». L’accusé, qui était un cadre assumant des positions importantes et avait des connaissances profondes sur la loi, a intentionnellement violé les règlements. Aussi faut-il lui appliquer des sanctions sévères, selon le représentant du parquet.

En répondant aux accusations, ​certains des avocats de Trinh Xuan Thanh ont demandé d’éclaircir la somme de 14 milliards de dongs que l'accusé aurait détourné.

Durant la  même séance, invité à s'exprimer, Trinh Xuan Thanh a amis le souhait que le conseil de jugement mène des examens sérieux avant de décider sa peine.

Le procès pour détournement de biens à PetroVietnam Power Land Joint Stock Company ( PVP Land) s’est ouvert mercredi 24 janvier au Tribunal populaire de Hanoi.

Trinh Xuân Thanh et sept coprévenus sont jugés pour des contrats passés sur un transfert d’actions détenues par PVP Land dans le projet Nam Dàn Plaza.

PVC, détenue à hauteur de 87,87% par le groupe du pétrole et du gaz du Vietnam (PetroVietnam), possède 14 millions d’actions de PVP Land, soit l’équivalent de 28% du capital statutaire de cette dernière.

Selon le plan, le jury rendra son verdict le 5 février. ​

L’ancien président du conseil d’administration de PVC avait été condamné à la perpétuité, lundi 22 janvier par le Tribunal populaire de Hanoi, à l’issue du procès en première instance de l’affaire survenue à PetroVietnam et à PVC. -VNA