Hanoi (VNA) – 2016 a été choisie par le gouvernement vietnamien comme l’année de l’entreprenariat. Dès cette date, les actions se sont multipliées au niveau local et central pour créer un environnement favorable à la création d’entreprises et à l’innovation. De nouvelles mesures devraient être mises en place en 2018 pour faire du Vietnam un pays d’entrepreneurs.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc lors du lancement du programme des jeunesentreprenariats. Photo : VOV

Pour son nouveau mandat, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc  s’est engagé à créer un gouvernement intègre et facilitateur qui mettra tout en oeuvre pour proposer un environnement propice à l’entreprenariat.

Démocratiser la création de start-up

Hô Chi Minh-Ville est réputée pour être la ville la plus dynamique du Vietnam. Pour permettre au plus grand nombre de créer sa propre entreprise, les autorités municipales ont décidé d’attribuer des “bourses” aux nouveaux entrepreneurs. 1000 milliards de dongs seront débloqués pour 2000 heureux porteurs de projets d’ici 2020. Il a aussi été décidé d’ouvrir un centre qui pourra accueillir les futurs entrepreneurs et les accompagner dans leurs démarches et leurs demandes de financement. 

“Le centre pourra aider les jeunes entrepreneurs à trouver un local, à entrer en relation avec les entreprises et à trouver des financements. Il facilitera aussi le contact entre les auto-entrepreneurs de différentes pépinières d’entreprises”, a précisé Trân Thi Binh Minh, directrice adjointe du Service municipal du plan et de l’investissement.

Entre 2016 et 2020, le Vietnam concentrera tous ses efforts sur la création d’entreprises, a rappelé le président de la Chambre de commerce et d’industrie duVietnam Vu Tiên Lôc.

“L’entreprenariat est une vraie tendance au Vietnam. Le mot d’ordre pour les années qui viennent sera donc “Gouvernement facilitateur et création d’entreprises accessible à tous”. Notre objectif est très ambitieux: compter 1 million d’entreprises en 2020, soit 500.000 de plus qu’aujourd’hui. Le développement du secteur privé est essentielle pour l’économie vietnamienne”, a-t-il souligné.

S’adapter à l’industrie du 4.0

La progression du numérique doit s’accompagner de l’émergence d’un écosystème d’entrepreneurs, d’investisseurs et de start-up. Le Vietnam doit saisir ces nouvelles opportunités d’affaires et profiter des retombées de la révolution numérique, a estimé l’économiste Pham Chi Lan.  

“Il est essentiel d’utiliser les hautes technologies au service du développement durable. La plupart des entrepreneurs vietnamiens sont  jeunes. Il est impératif qu’ils maîtrisent les nouvelles technologies pour s’adapter à l’industrie 4.0 et en profiter ”, a-t-elle souligné.

Le gouvernement vietnamien se mobilise pour atteindre l’objectif d’avoir un million d’entreprises en 2020. Dans ce programme ambitieux, les start-up devront redoubler d’efforts pour garantir la réussite de leur projet. – VOV/VNA