Avec ses paysages magnifiques, le site éco-touristique de Gao Giông, dans la commune éponyme à 20 km du centre-ville de Cao Lanh (Sud) est considéré comme une Plaine des Joncs (Dông Thap Muoi) en miniature.

Du district de Cao Lanh, province de Dông Thap , les touristes prennent l’autoroute 30 pour arriver au site éco-touristique de Gao Giông - le cœur de la région de Dông Thap Muoi. La zone est divisée en quatre secteurs avec plus de 70 km de canaux et 20 km de digues. La forêt de cajeputiers de la commune couvre 1.700 ha, dont 250 ha considérés comme intacts. 



De la tour de l’observatoire, les touristes ont une vue panoramique sur ce paysage caractéristique de Dông Thap Muoi, bien reflété dans le célèbre film vietnamien "Canh dông hoang" ( Terre dévastée ) du metteur en scène Nguyên Hông Sên, avec le scénario écrit par l'écrivain Nguyên Quang Sang.

Sur les sampans conduits par des femmes portant l’ao bà ba (chemise à amples manches) à travers les forêts de cajeputiers , les touristes arrivent dans un parc ornithologique de 40 ha. Au petit matin ou en fin d’après-midi, ils seront surpris par des milliers d'oiseaux de plus de 200 espèces dont plusieurs figurant dans le Livre Rouge du Vietnam et du monde tels que outarde ou tantale indien. On y dénombre aussi des milliers de hérons de différentes espèces, dont les communes aigrettes blanches qui trouvent ici leur plus grande héronnière de Dông Thap Muoi.

Gao Giông est la plus belle à la saison des crues avec une immense zone couverte par le jaune des fleurs de Sesbania sesban, le rouge des nénuphars, le violet du lilas des Indes, le rose des fleurs de lotus et le vert des forêts de cajeputiers. Le tout forme un scène romantique que l’on ne trouve nulle part ailleurs.

En visite la région, les touristes auront la chance d'en apprendre davantage sur la vie quotidienne des habitants et de déguster de délicieux plats, comme l’ophiocéphale maculé grillé, la soupe aigre de fleurs de Sesbania sesban et des escargots cuits à la vapeur avec un goût spécial.