Hanoi (VNA) - Le parc national de Ba Bê est situé dans la province de Bac Kan, à environ 170 km au Nord de Hanoï. Ce site naturel offre un paysage grandiose et une grande diversité biologique.

 

Le lac Ba Be, qui a donné son nom au parc national. Photo: Internet

Après cinq heures d’une route parfois sinueuse, la fatigue des voyageurs disparaît en un éclair quand apparaît devant leurs yeux le parc de Ba Bê, une enclave luxuriante et un lieu de détente exceptionnel.

D’une superficie de 7.610 ha, le parc national de Ba Bê s’étend sur cinq communes (Nam Mâu, Khang Ninh, Cao Thuong, Quang Khê et Cao Tri). Il est réputé pour sa riche biodiversité. En 2004, Ba Bê a été reconnu comme patrimoine naturel de l’ASEAN.

Pham Van Chi, directeur adjoint du parc : «En 2011, le lac a été déclaré site RAMSAR (zone humide d’importance internationale) par l’UNESCO*. Il est le troisième au Vietnam. Depuis, les touristes y viennent de plus en plus nombreux: quelque 60.000 vietnamiens et étrangers par an».

Le moyen idéal pour découvrir le parc est la moto. Elle vous permettra de vous retrouver en pleine nature, de profiter de l’air pur et de conquérir les routes sinueuses avant d’arriver au lac Ba Bê, le plus grand réservoir d’eau douce du Vietnam. Cao Minh Hai, président du comité populaire du district de Ba Bê précise : «Le lac Ba Bê est inscrit sur la liste des patrimoines nationaux spéciaux. Il s’étend sur 450 ha et est entouré d’une chaîne de montagnes karstiques abritant des grottes incroyables. Nous envisageons d’y développer un tourisme d’aventure».

Le lac de Ba Bê fait partie des 100 premiers lacs naturels du monde et a été classé en 1995 sur la liste des 20 lacs naturels nécessitant une sauvegarde urgente. Il héberge 106 espèces de poissons dont beaucoup sont endémiques. Ce lac fournit aussi de l’eau douce aux régions aux alentours.

Le parc est célèbre pour son lac et ses grottes, celle de Puong notamment mais aussi et surtout pour sa faune et sa flore exceptionnelles. Des centaines d’espèces animales y sont répertoriées dont beaucoup inscrites dans le Livre Rouge du monde et du Vietnam. On y trouve le calao bicorne, le faisan argenté ou encore le Rhinopithèque du Tonkin. Le parc compte 25 espèces végétales inscrites également dans le Livre Rouge du monde et bien d’autres figurant dans le Livre Rouge du Vietnam telles que : le bois de fer (erythrophlaeum), la parapentace, le markhamia… et en particulier, le «trúc dây», une sorte de bambou endémique qui pousse souvent sur les pentes des montagnes. Le parc abrite aussi 182 espèces d’orchidées dont certaines endémiques.

Conscients des valeurs exceptionnelles du parc, le comité chargé du site et les locaux participent activement à sa protection. Pham Van Chi, directeur adjoint du parc indique : «De nombreuses mesures ont été prises pour protéger ses forêts, l’écosystème de sa zone humide et ses espèces animales et végétales. Des concours de dessin sur la protection de l’environnement ont été organisés dans les écoles du district».

La province de Bac Kan envisage de faire du parc national de Ba Bê le plus grand site écotouristique du Vietnam. -VOV/VNA