Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc (gauche) et son homologue thaïlandais Prayut Chan-ocha. Photo : VNA

 

Cette déclaration indique notamment :

Dans le cadre de sa visite, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a eu un entretien avec son homologue Prayut Chan-ocha et des rencontres avec le président du Conseil privé du roi de Thaïlande, Prem Tinsulanonda, et le président du Conseil législatif national (Assemblée nationale législative - ANL) de Thaïlande, Pornpetch Wichitcholchai, le président de l’Association d’amitié Thaïlande-Vietnam, Pra-chuoop, des représentants de groupes et des investisseurs thaïlandais, le gouverneur de la province de Nakhon Phanom…

Les Premiers ministres ont assisté à la cérémonie de signature de documents importants, dont un accord entre les deux gouvernements sur la coopération scientifique, technologique, de l'innovation et des mémorandum d'entente entre les ministères et les secteurs dans les domaines de l'économie, du commerce, des postes, des télécommunications, des technologies de l’information et les services bancaires, ainsi que d’autres entre localités et entreprises.

Les deux Premiers ministres  ont reconnu que les relations bilatérales étaient stables et développées ​en tous domaines, et salué des progrès notables obtenus dans le cadre du programme d’action sur la mise en œuvre du partenariat stratégique Thaïlande-Vietnam (2014-2018). Ils ont aussi convenu d’élargir les secteurs de coopération afin de promouvoir le partenariat stratégique entre les deux pays.

Ils se sont engagés à développer des relations bilatérales basées sur le respect et la compréhension mutuelle et d’intérêt commun, à tous les niveaux et dans toutes les sphères d'activité.

Ils ont convenu de renforcer les échanges de délégations de tous niveaux et de mettre en œuvre efficacement les mécanismes de coopération bilatérale, d'organiser bientôt la 3e réunion du comité mixte sur la coopération bilatérale, la 3e réunion ministérielle des Affaires étrangères, la 3e réunion du comité mixte sur la coopération dans le commerce et la 4e réunion conjointe du cabinet.

Les deux dirigeants ont réaffirmé ​leurs engagements ​de renforcer la coopération en matière de défense, d'échanger des informations de renseignement​  et d'organiser des cours de formation. Les deux parties se coordonneront dans la lutte contre le terrorisme et l​a crimin​alité transnationale, ​le trafic humain, ... et ​promouvront les négociations sur les accords d'extradition et d'entraide judiciaire.

Ils ont également réitéré l’engagement à ne permettre à quiconque - individu comme organisation - d'utiliser le territoire de l'un des deux pays pour mener des activités visant à nuire à l'autre.

Ils ont également affirmé l'importance de renforcer la coopération et de partager des expériences dans la prévention de la pêche illégale, non déclarée et non réglementée (IUU).

Les deux parties ont promis des efforts pour ​porter la valeur d​es échanges commerciaux à 20 milliards de dollars d'ici 2020 et de se soutenir mutuellement pour devenir des centres d'investissement et de commerce d​e niveau régional. Ils ont salué les relations de coopération entre les entreprises privées des deux pays dans le secteur d'exportation du riz et ont convenu de créer des conditions favorables pour que les marchandises vietnamiennes et thaïlandaises puissent accéder au marché de l'autre.

Les deux Premiers ministres ont hautement apprécié les initiatives du secteur privé thaïlandais afin de partager​ des expériences en matière de développement des labels commerciaux des produits e​t articles d’artisanat vietnamiens. Les deux parties ont reconnu les avantages d'établir des centres de services à l'exportation à un guichet et sont disposés à partager ​plus d'expériences dans ce secteur.

​Ils se sont félicités d​es liens entre les secteurs privés thaïlandais et vietnamiens, en particulier dans le développement du réseau d’affaires des start-up et PME. Ces relations contribuent à ​la croissance des deux pays. L​a Thaïland​e souhaite accueillir plus d'investissements vietnamiens en Thaïlande.

Les deux parties ont convenu de promouvoir la coopération dans le commerce en échangeant fréquemment des informations et des expériences dans des cadres commerciaux bilatéraux, régionaux et multilatéraux.

Les deux Premiers ministres ont convenu d'accroître la connectivité des ​voies de communication routière, maritime et aérienne entre les deux pays et dans la sous-région du Mékong, dont une ligne de bus reliant Thaïlande,  Laos et  Vietnam, une route côtière reliant Thaïlande, Cambodge et Vietnam, et ​des ​lignes aériennes reliant Vietnam et  Thaïlande.

Ils ont atteint un haut consensus sur l'élaboration de mesures pour renforcer les liens dans d'autres domaines, comme l​'emploi, le commerce agricole, le tourisme, les sciences et techniques, la culture et les échanges entre les deux peuples.

Les deux dirigeants ont également discuté de questions internationales et régionales d'intérêt commun. Ils se sont engagés à favoriser la coopération bilatérale dans les forums internationaux, en particulier dans le cadre de la sub-région du Mékong, de la Stratégie de coopération économique Ayeyawady-Chao Phraya-Mekong (ACMECS), de l'ASEAN, du Dialogue sur la coopération en Asie, du couloir économique Est-Ouest, de l'APEC et les Nations Unies.

Le Premier ministre Chan-o-cha a affirmé qu'il participerait au sommet de l'APEC prévue en novembre prochain dans la ville de Da Nang, ajoutant que son pays appuie les initiatives du Vietnam dans le cadre de l'APEC.

Les deux Premiers ministres ont soutenu les efforts de construction de la communauté de l’ASEAN ainsi que ​ses objectifs stratégiques.

Ils ont souligné l'importance d'une gestion efficace du Mékong ainsi qu'une utilisation durable de ce fleuve selon une approche équilibrée entre économie et protection de l'environnement, tout en assurant la prospérité de ses peuples.

Reconnaissant le potentiel économique de la sous-région, les deux Premiers ministres se sont félicités du plan global de l'ACMECS proposé par la Thaïlande en tant que nouvelle directive opérationnelle vers une connectivité complète de la sous-région. À cet égard, la partie thaïlandaise a également proposé en principe la Stratégie conjointe de développement, qui est un​ plan ​de coopération économique futur entre Thaïlande et Vietnam pour compléter le plan global de l'ACMECS, que la Thaïlande présentera au Vietnam.

Ils ont réaffirmé l'importance du maintien de la paix, de la sécurité et de la stabilité, ainsi que de la sécurité et de la liberté de  navigation maritime en mer Orientale.

Ils ont souligné que les parties concernées doivent appliquer de manière complète et efficace la Déclaration sur la conduite des parties en mer Orientale (DOC), construire, préserver et améliorer la confiance mutuelle, respecter les principes d​e maîtrise de ses actes,​ de non utilisation ​de la force et ​de règlement des différends par la voie diplomatique conformément au droit international, dont la Convention des Nations Unies de 1982 sur le droit de la mer.

Les dirigeants ont également réaffirmé leur soutien ​à  l'ASEAN et à la Chine pour parvenir ​à un Code de conduite en mer Orientale (COC) et partagé l'opinion ​selon laquelle le but ultime devrait être que ​cette zone maritime contestée devienne une mer de paix, de stabilité et de développement durable. - VNA