En 2011 et 2012, les relations entre le Vietnam et la Chine ont été affectées par des problèmes de pêcheurs, bateaux de pêche et de différends en mer. En 2013, celles-ci se sont améliorées, contribuant à la stabilité et à la paix dans la région et le monde.

Cette remarque a été faite par l'ambassadeur vietnamien en Chine, Nguyen Van Tho, lors d'une interview accordée au correspondant du Journal de l'armée "Quan doi nhan dan", en marge de la 17e conférence nationale des Services des relations extérieures qui a eu lieu le 15 décembre à Hanoi.

Depuis la normalisation, les relations entre le Vietnam et la Chine se sont développées activement. Les dirigeants des deux pays sont parvenus à de nombreux accords importants permettant d'approfondir les relations de partenariat et de coopération stratégique intégrale.

L'accord le plus important est les "Principes directeurs fondamentaux du règlement de la question maritime" convenu en octobre 2011, a cité le diplomate vietnamien, ajoutant que la Mer Orientale constitue une question complexe, persistante et délicate. Il faut donc la régler pas à pas à travers des dialogues et sur le fondement du droit international, dont la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM).

Ces derniers temps, notamment après l'entretien téléphonique entre le Secrétaire général du Parti communiste du Vietnam Nguyen Phu Trong et le Secrétaire général du Parti communiste chinois et président de Chine Xi Jinping et l'échange des visites des dirigeants vietnamiens et chinois, dont la visite d'Etat du président vietnamien Truong Tan Sang en Chine et la visite officielle du Premier ministre chinois Li Keqiang au Vietnam, les relations entre les deux pays ont enregistré de nouveaux pas de développement. Les deux parties ont convenu de créer trois groupes de travail en mer, en terre et dans le secteur financier et monétaire.

Lors des négociations sur la Mer Orientale, les deux pays ont convenu de ne pas rendre complexe la situation, de ne pas recourir à la violence ni menacer d'y recourir ; de renforcer la coopération dans les domaines peu sensibles, renforcer la démarcation des eaux maritimes à l'extérieur du Golfe du Bac Bo ; de trouver une zone maritime pour la coopération à l'extérieur du Golfe.

L'ambassadeur Nguyen Van Tho a insisté sur une coopération en Mer Orientale, le respect de la loi du Vietnam, du droit international et aussi de la CNUDM.

S'agissant des patrouilles communes en mer entre les deux forces armées, l'ambassadeur vietnamien a affirmé que c'était une bonne activité commune permettant de resserrer l'amitié et la compréhension entre les deux armées comme les deux pays.

Les relations économiques et commerciales se développent de façon satisfaisante. En 2012, les échanges commerciaux bilatéraux ont atteint 40 milliards de dollars, selon les statistiques du Vietnam. Le Vietnam et la Chine tablent sur 60 milliards de dollars en 2015.

La Chine est et sera toujours le client commercial le plus important du Vietnam, a souligné l'ambassadeur, ajoutant que ces relations bénéficient à des millions de travailleurs des deux pays.

Cependant, l'importation excédentaire de la partie vietnamienne reste assez élevée et a tendance à augmenter. Pour régler ce problème, les dirigeants vietnamiens et chinois ont convenu de soutenir le Vietnam dans les exportations de ses produits phares en Chine, a conclu l'ambassadeur Nguyen Van Tho. -VNA