Installé aux États-Unis et aux Philippines, Johnathan Hanh Nguyên a décidé de revenir au Vietnam dans les années 80 pour ouvrir sa propre entreprise, et contribuer au développement économique de son pays natal. Il a investi dans 30 grands projets et créé 20.000 emplois.

Johnathan Hanh Nguyên est né en 1951 dans la ville de Nha Trang (Centre du Vietnam) d’où il est parti à l’âge de 23 ans pour se rendre aux Philippines. Puis, il a fait ses études aux États-Unis et est devenu inspecteur financier pour Boeing.

Pendant les années 80, le gouvernement vietnamien a appelé ses compatriotes vivant à l’étranger à revenir au Vietnam pour contribuer à l’effort du développement national. Johnathan a alors travaillé pour Philippines Airlines comme représentant en chef en Indochine. Afin de favoriser l’intégration économique nationale, il a beaucoup œuvré pour l’ouverture de la ligne Manille - Hô Chi Minh-Ville en 1985. À noter qu’à cette époque, la circulation entre le Vietnam et les autres pays était restreinte, surtout par voie aérienne.

L’ouverture de cette ligne a beaucoup contribué à établir des échanges commerciaux entre les deux pays. Elle a permis de faciliter la circulation des personnes et des marchandises. Les Vietnamiens de l’étranger envoyaient les cadeaux à leurs proches via les Philippines tandis qu’auparavant, tous les vols en provenance et à destination du Vietnam transitaient par Bangkok.

En mai 2012, la Chambre des représentants philippins a rendu hommage à Johnathan Hanh Nguyên pour ce travail. 

Une pierre a l’edifice de l’economie vietnamienne hinh anh 1

Johnathan Hanh Nguyên et son épouse.

Investissements dans de multiples secteurs

Le succès de cette ligne l’a encouragé à poursuivre ses initiatives d’investissement au Vietnam, même s’il a dû attendre la levée de l’embargo des États-Unis au Vietnam en 1994. Il a également encouragé les gouvernements philippin et vietnamien à mettre en place deux jumelages, entre Manille et Hô Chi Minh-Ville, entre Nha Trang et Quezon.

Au début de son ouverture après le Dôi Moi (Renouveau) en 1986, l’économie vietnamienne s’est retrouvée face à de nombreux défis comme le manque de fonds pour le développement d’infrastructures, et sa Loi sur l’investissement étranger promulguée en 1987. Les étrangers étaient réticents à l’idée de s’engager financièrement dans le pays. Johnathan a alors décidé d’investir lui-même dans des projets pour susciter la confiance des financiers. Il a fondé le groupe IPP (Imex Pan-Pacific).