Photo d'illustration: VNA

Hanoï, 31 décembre (VNA) - "2017 est l'année la plus réussie de l'économie vietnamienne", a déclaré le professeur Vladimir Mazyrin, directeur du Centre d'Études vietnamiennes et de l'ASEAN relevant de l'Institut des Sciences de l'Asie de l’Académie des Sciences de Russie.

Dans une interview accordée à la radio russe Sputnik, le professeur Vladimir Mazyrin a noté que le Vietnam était dans une période de développement économique stable avec une croissance du PIB de 6,7%, le taux le plus haut depuis près de dix ans, suite à la crise économique mondiale.

Il a cité des statistiques qui montraient que le PIB du Vietnam totalisait près de 220 milliards de dollars, et le PIB à parité de pouvoir d'achat s'élevait à près de 600 milliards de dollars.

Selon Vladimir Mazyrin, l'une des principales réalisations économiques du Vietnam est l'amélioration de l'investissement et de l’environnement des affaires, ce qui se reflète dans l'afflux de capitaux d'investissement atteignant 33 milliards de dollars en 2017, soit une augmentation de 82,8% en glissement annuel.

"Le pays a également connu la croissance commerciale la plus rapide", a noté le professeur Vladimir Mazyrin, citant les statistiques du département général des Douanes du Vietnam montrant que la valeur des importations-exportations du pays est estimée à 410 milliards de dollars en 2017, avec un excédent commercial d'environ trois milliards de dollars.

"Le Vietnam s'est concentré sur la stabilisation de la macroéconomie en 2017", a-t-il souligné, ajoutant que le pays, pour la première fois depuis de nombreuses années, avait atteint la totalité de ses 13 objectifs socio-économiques.

Dans le même temps, l'expert russe a souligné les défis auxquels est confrontée l'économie du Vietnam, suggérant que le Vietnam passe à des modèles économiques créatifs, améliore sa productivité du travail et modernise son secteur agricole.

Il a également souligné les impacts des changements climatiques, affirmant que le Vietnam ​était parmi les premiers pays à souffrir de ce phénomène.- NDEL/VNA