Politique

Ces différends qui déboucheraient sur une crise mondiale

Les experts réunis mardi à Washington exprimé leurs préoccupations profondes devant l’escalade des tensions en Mer Orientale provoquées par les actions agressives et les assertions de la Chine dans les litiges territoriaux avec les pays voisins, mettant en garde contre le risque d’une crise mondiale.
Mer Orientale: cette "langue de bœuf" qui lèche et fait jaser Politique

Mer Orientale: cette "langue de bœuf" qui lèche et fait jaser

La revendication de souveraineté par la Chine sur la prétendue "ligne de langue de bœuf" léchant presque toute la Mer Orientale, et son installation d’une plate-forme pétrolière escortée par une armada de navires dans les eaux vietnamiennes a déstabilisé la situation dans la région.

La Chine s’est arrogée la souveraineté sur les archipels de Hoàng Sa (Paracel) et Truong Sa (Spratly) du Vietnam et s’est justifiée en s’appuyant sur un principe de "souveraineté historique". De facto, seule l’occupation effective, continue et pacifique au nom d’un État peut légitimer le principe en question. Or, en ce qui concerne Hoàng Sa et Truong Sa, et au regard de l’Histoire, il est clair que la Chine ne saurait se targuer d’avoir occupé de manière continue et pacifique ces deux archipels.