Hanoï, 26 février (VNA) – Selon l’Agence France Presse (AFP), le 2è sommet Etats-Unis-République populaire démocratique de Corée (RPDC) est une excellente occasion pour le Vietnam d’attirer les touristes étrangers.

Le 2è sommet Etats-Unis-République populaire démocratique de Corée (RPDC) attire un grand nombre de journalistes étrangers. Photo: VNA

A travers l’histoire d’un étudiant britannique désirant se rendre au Vietnam pour assister à cet événement historique, l'AFP a relaté les préparatifs minutieux du Vietnam.

Quand Lee Parry a appris que le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un et le président américain Donald Trump se rencontreraient à Hanoï, il a su qu'il souhaitait faire partie de l'événement et a rapidement réservé un billet.

Il a rejoint le circuit "Sommet Vietnam Trump-Kim" organisé par une agence de voyage. "C'est beaucoup mieux que de le voir sur Twitter ou Facebook", a déclaré cet étudiant britannique de 36 ans vivant en Chine.

"Pouvoir les voir en chair et en os était trop beau pour laisser passer l'occasion.", a-t-il ajouté

Au programme, plusieurs monuments fréquentés à Hanoï: le mausolée d’Ho Chi Minh, le Musée de la guerre et l'ancienne prison "Hanoi Hilton" où des prisonniers de guerre américains, y compris John McCain, ont été détenus pendant la guerre du Vietnam.

Sont également inclus certains sites spécifiques liés au sommet, tels que le Melia Hotel, où le président Kim Jong-un devrait séjourner.

"Si ce sommet est couronné de succès, nous sommes témoins d'une histoire en devenir", a déclaré le directeur du Young Pioneer Tours (YPT), Gareth Johnson.

Le centre-ville historique de Hanoï était également rempli de sympathisants qui, tout comme le groupe YPT, souhaitaient être témoins de l'histoire.

"Je suis allé à Singapour pour le premier sommet et maintenant je suis ici parce que je souhaite juste le meilleur. J'espère qu'ils établiront une bonne connexion ici", a déclaré un touriste sud-coréen, agitant le drapeau vietnamien.

La ville grouillait de journalistes ces derniers jours avec quelques 2 600 journalistes inscrits pour couvrir le sommet mercredi et jeudi.

"C’était génial, je n’avais jamais vu autant de journalistes à un seul endroit, c’était donc amusant de faire partie de ce battage publicitaire", a déclaré Neel Sapre, un homme d’affaires indien.

Selon l'AFP, les chemins de fer vietnamiens ont également pris part à l'action en proposant les trajets en train gratuits à tous les journalistes inscrits pour couvrir le sommet jusqu'à la fin du mois de mars.

Cherchant également à tirer le meilleur parti de cet événement, le Vietnam dévoilera ce mardi une "collection de timbres spéciaux" à l'occasion du sommet de Hanoï. -VNA