Vue générale de la séance plénière de GMS-6, le 31 mars à Hanoï. Photo : VNA
 
 
Hanoï (VNA) – Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a présidé samedi matin à Hanoï la cérémonie d’accueil officielle des chefs des délégations participant au 6e Sommet de la sous-région du Grand Mékong (GMS-6) et au 10e Sommet du Triangle de Développement Cambodge-Laos-Vietnam (CLV-10).

Le Premier ministre laotien Thongloun Sisoulith, le Premier ministre cambodgien Samdech Techo Hun Sen, le président de la Banque asiatique de Développement (BAD) Takehiko Nakao, le conseiller d'Etat et ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi, le vice-président birman Henry Van Thio et le Premier ministre thaïlandais Prayuth Chan-ocha, étaient présents.

Après la cérémonie d’accueil et la séance à huis clos, la séance plénière de GMS-6 a commencé.

Dans son discours d’ouverture, le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a rappelé le développement de GMS lors de ces 25 dernières années, ainsi que sa stratégie sur trois volets (3C) « Connectivité, Communauté et Compétitivité ».

Le succès de GMS est une illustration de la détermination d’édifier une région du Mékong pacifique, prospère, durable et axée sur le peuple, a déclaré Nguyen Xuan Phuc, avant de remercier la BAD, la Banque mondiale et les partenaires de développement pour leur soutien.

Nguyen Xuan Phuc a ensuite réaffirmé la volonté du Vietnam de contribuer au développement de GMS, précisant les efforts du pays pour favoriser la coopération dans le commerce, l’investissement, l’environnement. Selon lui, de nombreux ouvrages tels que le couloir économique Est-Ouest (EWEC) ou l’autoroute Noi Bai-Lao Cai, ont permis d’approfondir la coopération entre le Vietnam et d’autres membres de GMS.

Le chef du gouvernement vietnamien a apprécié l’élaboration du Plan d’action de Hanoï pour 2018-2022 et du Cadre d’Investissement Régional pour 2022 (RIF-22), avec plus de 220 projets et programmes d’un montant total de 65 milliards de dollars. Il a appelé à lancer l’élaboration d’une vision de coopération de GMS pour 2030, dans le but d’aider les membres de GMS à améliorer leur compétitivité, à mieux participer aux chaînes logistiques mondiales, et à renforcer leur coopération face aux défis communs.

Dans cet esprit, Nguyen Xuan Phuc a souligné l’importance de la coopération dans la construction d’infrastructures vertes, les télécommunications, l’énergie, le commerce, l’investissement, la formation de personnel... Il a insisté sur la nécessité de renforcer les échanges d’informations, d’effectuer des recherches communes sur la gestion et l’utilisation durables des ressources naturelles, dont les ressources en eau du Mékong. Il est également nécessaire que GMS et les partenaires de développement améliorent l’efficacité de leur coopération dans la protection de l’environnement.

Le Premier ministre cambodgien Samdech Techo Hun Sen, le conseiller d’Etat et ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi, le Premier ministre laotien Thongloun Sisoulith, le vice-président birman Henry Van Thio, le Premier ministre thaïlandais Prayuth Chan-ocha, et le président de la BAD Takehiko Nakao, ont tous apprécié les résultats de la coopération dans le cadre de GMS. Ils ont appelé à continuer les efforts pour approfondir les liens entre les membres dans le contexte de révolution industrielle 4.0. La BAD s’est engagée à continuer d’aider GMS dans le Cadre d’Investissement régional d’ici 2022 avec plus de 200 projets.

Lors de la séance plénière, les participants ont adopté la Déclaration commune de GMS-6, le Plan d’action de Hanoï pour 2018-2022 et le Cadre d’Investissement régional pour 2022. -VNA