Mme Phan Thi My Thanh. Photo : VNA

 

Hanoi (VNA) - Le secrétariat du Parti communiste du Vietnam (PCV) s'est réuni le 4 mai à Hanoi, sous la présidence du secrétaire général du PCV Nguyen Phu Trong.

Après avoir examiné la proposition de la Commission centrale de contrôle du PCV dans le rapport  N° 111-TTr / UBKTTW en date du 27 avril 2018 sur l’examen et l’exécution des mesures disciplinaires contre Phan Thi My Thanh, secrétaire adjointe du Comité du Parti provincial, cheffe de la délégation parlementaire de la province de Dong Nai (Sud), le secrétariat du PCV a constaté que:

Alors que Mme Phan Thi My Thanh était directrice du Service provincial de l'Industrie de 2003 à janvier 2009, elle était irresponsable dans l'exercice de ses fonctions et de ses fonctions publiques; ne dirige pas la construction des infrastructures du projet de logement de l’usine du textile Thong Nhat tout en collectant de l'argent auprès des ménages et en octroyant néanmoins une partie des fonds à la compagnie d'exploitation de bois de Tan Mai. Mais comme elle n'a pas chargé son successeur de poursuivre son œuvre, elle fut déclarée responsable des troubles qui suivirent son départ pour ne pas avoir passer le relai. Rappelons que s'en suivirent des troubles, des manifestations, des arrêts de travail affectant gravement la sécurité et la tranquillité publique et entachant l'action et le prestige du Parti.

En tant que vice-présidente du comité populaire provincial (de juin 2011 à septembre 2014), elle a signé de nombreux documents du comité populaire provincial sans tenir compte des opinions des services et branches spécialisés, violant de ce fait la loi et les règlements régissant le travail du comité populaire provincial, notamment dans leurs composantes procédurales. En outre, elle n'a pas respecté les principes du centralisme démocratique lors de la signature de la décision N° 2230 / QD-UBND en date du 21 juillet 2014 du Comité populaire provincial. Celle-ci portait l’approbation du projet d'investissement pour l'aménagement de la rivière Dong Nai sans consultation des organes centraux de contrôle.

Elle a orienté certaines décisions du Comité populaire provincial en faveur de son entourage proche, se rendant ainsi coupable de favoritisme et de népotisme.

Elle a, au surplus, abusé des privilèges attachés à sa fonction en se rendant à l'étranger pour des affaires privées en abusant du sésame du passeport diplomatique.

D'une manière générale, les infractions de Mme Phan Thi My Thanh contreviennent aux règles disciplinaires du Parti provoquant en cela une situation pressante au sein des fonctionnaires, des membres du Parti et du peuple, portant ainsi atteinte au prestige des organisations de Parti.

En vertu du règlement N° 102 QD / TW du Bureau politique concernant les manquements des membres du Parti, le Secrétariat du PCV a décidé de révoquer Mme Phan Thi My Thanh de toutes ses fonctions au sein du Parti en renvoyant l’affaire devant l’Assemblée nationale afin que l’ex-fonctionnaire soit également soumise aux mesures disciplinaires de l’organe législatif. -VNA