Le secrétaire général du PCV, Nguyen Phu Trong, lors de la réunion. Photo : VNA
 
 
Hanoï (VNA) – Le secrétaire général du Parti communiste du Vietnam (PCV), Nguyen Phu Trong, a présidé le 27 avril à Hanoï une réunion de la permanence du Comité central de pilotage de la lutte contre la corruption.

Cette réunion était consacrée au traitement des graves affaires placées sous la surveillance du Comité central de pilotage de la lutte contre la corruption, depuis sa 13e réunion tenue en janvier 2018.

Les participants ont apprécié les efforts des organes compétents pour appliquer rigoureusement les conclusions de la 13e réunion du Comité central de pilotage de la lutte contre la corruption. Ces efforts ont abouti à des résultats satisfaisants et appréciés de l’opinion publique, notamment dans les affaires concernant les compagnies PVC (PetroVietnam Construction Joint Stock Corporation) et PVP Land (PetroVietnam Power Land Joint Stock Company), et l’apport de fonds par PetroVietnam à OceanBank.

« Ces résultats illustrent la détermination du Parti et de l’Etat dans la lutte contre la corruption », a déclaré Nguyen Phu Trong, réaffirmant qu’il n’y avait pas de « zone interdite » dans ce combat.

Le secrétaire général du Parti a ensuite indiqué des faiblesses dans certaines affaires, avant d’encourager les organes compétents à travailler plus activement. Il leur a demandé de redoubler d’efforts et de mieux coopérer pour assurer le rythme du traitement des affaires.

« Ce qui importe le plus, c’est d’assurer la parité, la transparence et l’objectivité », a-t-il souligné, ajoutant que « le renforcement de l’édification du Parti, de la lutte contre la corruption, les gaspillages et les autres phénomènes négatifs, a permis d’intensifier la confiance de la population ». -VNA