La 4e séance de la réunion du Groupe de travail sur la transparence et la lutte contre la corruption (ACTWG) tenue le 22 août à Ho Chi Minh-Ville. Photo: VNA

 

 

Ho Chi Minh-Ville (VNA) – Renforcer la participation sociale à la prévention et la lutte contre la corruption est l’initiative avancée par le Vietnam, pays hôte du Sommet de l'APEC 2017.

"L’initiative a été très appréciée par les économies membres de l’APEC et les représentants d'organisations internationales comme la Banque mondiale (BM), le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (UNODC)", a fait savoir Trinh Nhu Hoa, directrice adjointe du Département de la coopération internationale de l’Inspection gouvernementale, lors d’une interview accordée à l’Agence Vietnamienne d’Information (VNA) avant la 4e séance de la réunion du Groupe de travail sur la transparence et la lutte contre la corruption (ACTWG), tenue le 22 août à Ho Chi Minh-Ville

Cette initiative a été débattue lors des réunions du Groupe de travail sur la transparence et la lutte contre la corruption (ACTWG) dans le cadre de la 1ère Conférence des hauts officiels de l’APEC (SOM1) et des réunions connexes tenues à Nha Trang (Centre) débutant l’Année de l’APEC 2017 au Vietnam.

En effet, la prévention et la lutte contre la corruption contribue à créer un environnement sain et transparent pour les affaires au sein de l’APEC. Durant la 4e séance de la réunion de l’ACTWG, les économies membres de l’APEC présentent également leurs rapports sur les résultats dans la prévention et la lutte contre la corruption, leurs programmes et discutent des orientations et d'un plan à moyen terme pour 2013-2020, sans oublier de proposer d'autres initiatives en la matière au sein de l’APEC. ​De plus, ils concentrent leurs discussions sur les thèmes avancés par le Vietnam comme le recouvrement des biens donnés pour la corruption, le renforcement de la coopération entre les organes en charge de faire appliquer la loi…

"Les discussions des délégués participants sont significatives pour les économies membres de l’APEC dans la lutte contre la corruption", a noté Claudia Ortega, conseillère du Service de prévention et de lutte contre la corruption, relevant du ministère public du Chili, lors d’un échange avec des correspondants de la VNA.

Cette experte chilienne a également apprécié les préparatifs de la part du gouvernement vietnamien et du comité d’organisation de l’APEC 2017, notamment les contenus détaillés discutés durant les réunions de l’ACTWG sur la prévention et la lutte contre la corruption. "Il s’agit d’un ordre du jour copieux et efficace dans la lutte et la prévention de la corruption au sein de l’APEC", a estimé Claudia Ortega.

L’ACTWG a vu le jour il y a plus de dix ans avec la participation des organes de lutte et de prévention de la corruption, des organismes d’application de la loi, des organes judiciaires qui sont très actifs dans l’avancement des initiatives, des principes sur la supervision interne, la lutte contre la corruption à l’étranger.

Le Vietnam a signé en 2003 la Convention des Nations unies sur la lutte contre la corruption. L’année suivante, le pays a participé à un programme de l’Asie-Pacifique en la matière et à l’initiative anti-corruption dans le cadre de l'APEC. -VNA

 

               ,