Une séance de travail de l'Assemblée nationale vietnamienne. Photo : VNA

 

Hanoï (VNA) – Lors de sa 5e session tenue du 21 mai au 15 juin dernier, l’Assemblée nationale a adopté une résolution sur le perfectionnement et le renforcement de l’application des politiques et textes juridiques concernant la gestion et l’utilisation des capitaux et actifs de l’Etat au sein des entreprises, et l’actionnarisation des entreprises publiques.

Selon cette résolution, les entreprises publiques ont commencé à se concentrer davantage sur les secteurs clés de l’économie nationale, et ceux auxquels d’autres agents économiques ne participent pas. Elles continuent de jouer un rôle important pour le développement socio-économique du pays et contribuent à assurer l’orientation socialiste. Les résultats des affaires des entreprises à participation publique ont tendance à augmenter de façon stable. Le retrait des capitaux publics d’entreprises poursuit le plan fixé.

L’actionnarisation des entreprises publiques a abouti à des résultats positifs. Généralement, après leurs actionnarisation, les entreprises affichent une plus grande transparence et de meilleures performances. Leurs contributions budgétaires et les revenus de leurs salariés ont également augmenté.

Cependant, il existe encore des faiblesses et manquements dans la gestion. Certains projets d’envergure n’assurent pas le rythme ou ne s’avèrent pas efficaces. Le renouvellement du modèle de gestion d’entreprise est lent. L’attrait des investisseurs stratégiques laisse aussi à désirer.

Pour assurer l’efficacité des politiques et textes juridiques concernant la gestion et l’utilisation des capitaux et actifs de l'Etat au sein des entreprises et l’actionnarisation des entreprises publiques, l’Assemblée nationale a demandé au gouvernement de lancer des mesures concrètes visant à traiter définitivement les erreurs, les pertes et les gaspillages commis par certaines entreprises publiques, ainsi que les projets retardés ou inefficaces.

L’Assemblée nationale a également demandé de resserrer la gestion et la supervision de la mobilisation et l'utilisation des fonds des entreprises publiques, notamment ceux octroyés par des partenaires étrangers, de limiter au maximum la garantie du gouvernement pour les entreprises publiques.

L'organe législatif a recommandé de continuer de renouveler les mécanismes pour permettre aux entreprises d’être actives dans le paiement des salaires, ainsi que de concentrer les efforts pour atteindre les objectifs d'actionnarisation et de retrait des fonds étatiques conformément au processus, aux lois, et dans le respect des mécanismes du marché. -VNA