Phan Van Anh Vu lors d'un procès le 30 juillet dernier. Photo: VNA

Hanoï, 15 octobre (VNA) - Le Parquet populaire suprême a achevé l’acte d’accusation de Phan Van Anh Vu, ancien président du conseil d'administration de la compagnie par actions de construction Bac Nam 79, et de 25 autres personnes pour avoir causé des pertes économiques de

3 000 milliards de dongs (160 millions d’USD) à la banque Dong A (DAB).
 
Tran Phuong Binh, né en 1959, ancien directeur général et vice-président du conseil d’administration de la DAB, et Nguyen Thi Kim Xuyen, ancienne directrice générale adjointe de la même banque, ont été inculpés d '«abus de pouvoir et de fonction pour appropriation de biens» et de «violation intentionnelle des règles de l’Etat sur la gestion économique provoquant de sérieuses conséquences ».
 
Phan Van Anh Vu et Pham Van Phuoc, ancien directeur de la société par actions de vivres Nam Dinh, ont été accusés d'«abus de pouvoir et de fonction pour appropriation de biens».

Nguyen Thi Cuc, ancienne présidente du conseil de surveillance de la DAB; Phan Thi To Loan et Nguyen Vinh Son, tous deux membres dudit conseil, sont poursuivis en justice pour «manque de responsabilité ayant causé de graves conséquences».
 
Les 19 autres personnes poursuivies, dont 15 hauts responsables de la DAB, ont été inculpées de «violation intentionnelle des règles de l’Etat sur la gestion économique provoquant de sérieuses conséquences ».

Selon le parquet populaire suprême, leurs actes répréhensibles ont entraîné des pertes de plus de 3 600 milliards de dongs (160 millions d’USD) au profit de la DAB, plaçant la banque au bord de la faillite à la fin de 2015 avec des pertes accumulées de plus de 31 000 milliards de dongs.
 
Binh, Xuyen, Vu et Phuoc auraient pris plus de 2,05 milliards de dongs sur le total.
 
Binh et Xuyen seraient également responsables de six actes répréhensibles dans la gestion de la banque ayant entraîné des pertes de plus de 1,55 billion de dongs.
 
Il s'agissait de la quatrième affaire pénale impliquant Phan Van Anh Vu depuis sa capture à Singapour en janvier dernier. En juillet, il avait été condamné à neuf ans de prison pour avoir divulgué des secrets d'État.
 
D'autres enquêtes sur l'évasion fiscale et son rôle dans la gestion douteuse des terres publiques sont en cours. -VNA