Le ministre de l’Education et de la Formation Phung Xuan Nha. Photo: VNA

Hanoi (VNA) – Face aux récents scandales au baccalauréat dans les provinces montagneuses de Ha Giang et Son La, le ministre de l’Education et de la Formation Phung Xuan Nha a officiellement répondu le 24 juillet aux questions concernant la gestion du ministère et le règlement des violations, ce afin d’assurer l’égalité, l’optimisme, la transparence et l’honnêteté des concours de fin d’études dans les années prochaines.

Selon M. Nha, à la découverte de la tricherie au baccalauréat dans les provinces de Ha Giang et de Son La, le ministère a demandé de contrôler, de vérifier et créé immédiatement des équipes d’inspection pour clarifier les violations. «La garantie de l’égalité entre les élèves et l’instauration de la confiance au sein de la société sont les affaires que le ministère s’est déterminé à faire. En effet, le ministère le fait avec une haute détermination »,  a-t-il affirmé. Le ministère appliquera les sanctions sévères pour les violations, selon la règlementation et la loi.

A Ha Giang, la police a décidé d’ouvrir une instruction sur cette affaire et les personnes impliquées. En outre, le ministre a demandé aux localités de sortir du secteur de l’éducation les cadres violés.

Le ministère examine sérieusement tout le processus d’organisation du concours national de fin d’études secondaires, surtout l’étape de donner les notes pour ne pas laisser de telles scandales se produire dans les années prochaines. Le processus de supervision et de contrôle sera certainement resserré, a-t-il précisé.

Le ministère va perfectionner et améliorer la qualité du questionnaire, conformément aux critères d’un concours de fin d’étude et aussi pour satisfaire les deux objectifs : déterminer si un élève termine ses études secondaires et entre dans l’université ou non. -VNA