Hanoi (VNA) – De la consternation à l’indignation, la récente découverte d’un réseau des jeux d’argent en ligne impliquant des milliers de milliards de dôngs et d’anciens hauts officiers du ministère de la Sécurité publique a mis dans l’émoi l’opinion publique.
 
L’ancien lieutenant-général Phan Van Vinh, héros des forces armées populaires, ancien directeur du Département général de la police, et l’ancien général de brigade Nguyên Thanh Hoa, ancien directeur du Département de la police de prévention et de répression de la criminalité liée aux hautes technologies auraient dû mettre au jour les actes délictueux et combattre les crimes.
 
L’ancien lieutenant-général Phan Van Vinh. Photo : Công an nhân dân

Or, par abus de pouvoirs et de fonctions, ils ont pratiqué le racquet de protection auprès des criminels en vue de tirer des gains de l’utilisation d’Internet pour organiser des jeux de hasard et blanchir l’argent sale dans une affaire dans laquelle la police a engagé une poursuite et interpellé jusqu’à présent près de 90 personnes.

La frontière entre la lumière et l’obscurité, entre le bien et le mal, entre le représentant de la justice et le criminel est ô combien fragile. Dans un environnement plein de tentations, la vertu est menacée si l’intégrité et la droiture ne sont pas maintenues, et plus les pouvoirs détenus sont grands, plus la gravité du danger social de la dépravation morale est forte.

Dans un faisceau de causes conduisant au succombement à la tentation et à la dégérérescence d’un homme, d’un cadre, d’un policier populaire, le relâchement dans le perfectionnement moral, l’effacement de l’idéal révolutionnaire, le mépris de l’ordre et de la loi restent une cause majeure.
 
L’ancien général de brigade Nguyên Thanh Hoa. Photo : Công an nhân dân

La mise au jour de cette affaire représente non seulement l’aboutissement inéluctable des actes délictueux, mais aussi comme une leçon coûteuse et douloureuse de la Police populaire.

Elle montre une fois de plus la détermination du Parti et de l’Etat vietnamiens à lutter contre toutes les manifestations de la dégénérescence idéologique et morale, de l’«auto-évolution» et de l’«auto-transformation» intestines pour rétablir la discipline sociale.

En démantelant ce réseau criminel, le secteur de la sécurité publique a fait preuve de détermination pour nettoyer l’appareil, expulser résolument de ses rangs les fonctionnaires corrompus.

Selon le ministère de la Sécurité publique, les jeux d’argent en ligne via deux portails Rikvip et Tip.club ont attiré près de 43 millions de comptes avec les transactions effectuées depuis 2015 estimées à environ 10.000 milliards de dôngs, soit le réseau le plus important en envergure et en revenu jamais connu au Vietnam. – VNA