Des soldats philippins patrouillent dans la ville de Marawi après la libération de cette ville. Photo: Xinhua/VNA

Manille (VNA) – La bataille engagée il y a cinq mois contre les terroristes de l’État islamique qui avaient pris le contrôle de quartiers entiers de Marawi est terminée, a affirmé lundi 23 octobre le ministre philippin de la Défense.

"Nous annonçons la fin de toutes les opérations de combat à Marawi​", a déclaré à la presse le ministre philippin de la Défense Delfin Lorenzana en marge de la 11e réunion des ministres de la Défense de l'ASEAN (ADMM) tenu dans la ville de Clark (Philippines). ​"Il n'y a plus de combattants dans Marawi", a-t-il assuré.

En même temps, le chef de l'armée Eduardo Ano a expliqué lundi aux journalistes que les forces philippines avaient découvert au moins 42 corps des insurgés dans deux bâtiments et une mosquée.

Le même jour, le secrétaire américain de la Défense, James Mattis, a félicité les Philippines pour la libération de Marawi. Il a rappelé la déclaration du président philippin Rodrigo Duterte la semaine dernière ​selon laquelle les forces armées avaient libéré la ville de Marawi après cinq mois de combat. ​"Il s’agit d’une bataille très difficile. L’armée philippine a envoyé un fort message aux terroristes", a-t-il souligné.

Le 23 mai, des insurgés se réclamant de l’organisation Etat islamique (EI) avaient pris le contrôle de quartiers entiers de Marawi. Depuis, 919 insurgés ont été tués, ainsi que 165 militaires et 47 civils, selon le gouvernement. Plus de 1.700 soldats et policiers ont été blessés, et environ 400.000 personnes ont fui la ville. – VNA