Hanoi (VNA) - Selon l’Équipe d’intervention d’urgence informatique du Vietnam (Vietnam Computer Emergency Response Team-VNCERT), pendant les neuf premiers mois de l’année 2017, la VNCERT a enregistré 9.964 cyberattaques sous les trois formes suivantes : phishing (une escroquerie en ligne), malware (un logiciel malveillant) et deface (la modification non souhaitée d’une page web).
 
La VNCERT a enregistré 9.964 cyberattaques lors des neuf premiers mois de l’année 2017. Photo : CTV/CVN

Concrètement, en phishing, environ 1.762 sites web ont été touchés dont trois sites utilisant le nom de domaine «.gov» (le nom de domaine utilisé pour les organisations et organes du gouvernement). Parmi eux, 987 cas ont été résolus. Avec malware, la VNCERT a recensé 4.595 attaques dont 16 sites web avec le nom de domaine «.gov.vn». Enfin, 3.607 sites ont vu leur interface être illicitement modifiées dont 21 sites «.gov.vn».

En particulier, les cyberattaques en APT (Menaces persistantes avancées ou Advanced Persistent Threat en anglais) ont augmenté sensiblement et visent même désormais les sites web des organes gouvernementaux.

"Les sites officiels gouvernementaux, les sites des entreprises et les sites des particuliers au Vietnam sont la cible des hackers", a affirmé la VNCERT.

La VNCERT a souligné le fait que les outils informatiques dont dispose le Vietnam ne permettent pas de garantir la sécurité des sites et des informations confidentielles. Les entreprises doivent donc surveiller de près leur base informatique, et renforcer le contrôle pour lutter contre le piratage sur Internet. – CVN/VNA