Des bouddhistes prient pour la paix dans le monde lors de la Journée du Vesak des Nations Unies en 2019. (Photo: VNA)


Hanoi, 4 juillet (VNA) - “La politique constante de l’Etat vietnamien est de respecter et assurer la liberté de croyance et de religion ainsi que la liberté laïque du citoyen”, a déclaré la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Le Thi Thu Hang.

 Cela est clairement énoncé dans la Constitution du pays, dans son système juridique et ses politiques en matière de croyance, et en réalité, a-t-elle déclaré le 4 juillet, en réponse à la question de journalistes sur les commentaires sur le Vietnam de l'International Religious Freedom Report publié par le Département d'État américain.

Mme Hang explique en outre que 95% des Vietnamiens mènent une vie croyante. Parmi eux, 24,3 millions de personnes sont adeptes de différentes religions, soit 27% de la population vietnamienne. Le Vietnam compte 53 000 dignitaires religieux et 28 000 lieux de culte, a-t-elle dit, ajoutant qu'il y avait plus de
8 000 fêtes religieuses dans le pays chaque année.

 Le pays a accueilli de nombreux grands événements religieux internationaux, tels que le 500e anniversaire de la Réforme protestante en 2017 et la Journée du Vesak des Nations Unies pour la troisième fois cette année, a noté Mme Hang.

 Le rapport américain a reconnu les réalisations et les progrès réalisés par le Vietnam pour assurer et promouvoir la vie religieuse, a-t-elle déclaré.

 Elle a souligné que le Vietnam et les États-Unis ont maintenu des échanges d'informations réguliers et œuvré à l'intensification de la compréhension mutuelle sur des problèmes qui les préoccupent.

 Cependant, le rapport contient encore des évaluations partielles basées sur de fausses informations sur le Vietnam.

 Le Vietnam est prêt à coopérer et à dialoguer avec les Etats-Unis afin de réduire les différences et de renforcer la compréhension mutuelle, dans l'intérêt des deux peuples, a-t-elle déclaré. -VNA