Le Vietnam prend toujours en haute considération et souhaite élargir la coopération mutuellement avantageuse avec les pays africains, dont la Tanzanie, a affirmé le président du Vietnam Truong Tan Sang.

Lors d'un entretien organisé après la cérémonie d'accueil de son homologue tanzanien, Jakaya Mrisho Kikwete, et de sa suite en visiste d'Etat au Vietnam, le président Truong Tan Sang s'est déclaré convaincu que cette visite marquerait un nouveau jalon dans les relations d'amitié et de coopération entre les deux pays.

Pour sa part, le président Jakaya Mrisho Kikwete a admiré la lutte d'hier pour l'indépendance nationale du Vietnam comme les performances dans son oeuvre actuelle de Renouveau et de développement.

Les deux chefs d'Etat se sont mis d'accord sur les mesures propres à intensifier les relations entre les deux pays, dont l'augmentation des échanges de délégations et des activités de diplomatie populaire, la mise en oeuvre de projets de coopération dans l'agriculture et les télécommunications, la promotion de la coopération dans l'investissement, le commerce, l'agriculture, l'aquiculture, l'éducation, la santé, les télécommunications, le transport maritime... dans le cadre de la coopération Sud-Sud.

La Tanzanie est prête à servir de passerelle au Vietnam dans ses efforts pour s'implanter sur le marché africain, et souhaité que ce dernier favorise l'entrée des produits de son pays sur le marché vietnamien comme dans celui de la région ASEAN, a affirmé le président Jakaya Mrisho Kikwete.

Les deux parties ont convenu d'organiser la réunion du Comité intergouvernemental Vietnam-Tanzanie en 2015.

Elles ont également discuté de questions régionales et internationales d'intérêt commun, se sont accordées pour continuer de collaborer étroitement sur les forums régionaux et internationaux.

Le président Truong Tan Sang a remercié la Tanzanie d'avoir soutenu l'élection du Vietnam au Conseil des droits de l'homme de l'ONU pour le mandat 2014-2016, et lui a demandé de continuer de soutenir sa candidature dans certaines autres organisations internationales dans les temps qui viennent.

Les deux dirigeants vietnamien et tanzanien ont aussi souligné l'importance de la garantie de la sécurité, de la sûreté et de la liberté de la navigation maritime en Mer Orientale, du règlement des différends dans cette région par voie pacifique, ainsi que la nécessité d'observer le droit international, notamment la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 et la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC), et de parvenir au plus tôt au Code de conduite en Mer Orientale (COC).

Après l'entretien, ils ont assisté à la cérémonie de signature d'un accord de coopération dans le transport maritime entre les deux pays. -VNA