Hanoi (VNA) – Les économies vietnamienne et italienne sont complémentaires et présentent un grand potentiel de coopération, l’agriculture étant un domaine clé, a déclaré le chef de la Commission des relations extérieures du Comité central du Parti communiste du Vietnam (PCV), Lê Hoài Trung.
 
Le Vietnam et l’Italie voient un fort potentiel dans la cooperation agricole hinh anh 1Le chef de la Commission des relations extérieures du Comité central du PCV, Lê Hoài Trung (à droite) et le ministre italien de l’Agriculture, de la Souveraineté alimentaire et des Forêts, Francesco Lollobrigida. Photo: VNA

Lors de sa rencontre vendredi 1er mars à Hanoi avec le ministre italien de l’Agriculture, de la Souveraineté alimentaire et des Forêts, Francesco Lollobrigida, le responsable a déclaré que le Vietnam attachait de l’importance et accordait une haute priorité au partenariat stratégique avec l’Italie.

Il a souligné que les deux pays partagent des points de vue sur de nombreuses questions mondiales, ont des intérêts mutuels et entretiennent de solides liens populaires.

Le responsable a informé le ministre Lollobrigida, qui est également membre du Politburo du parti des Frères d’Italie, des réalisations socio-économiques importantes du Vietnam au cours de près de 40 ans de renouveau, en particulier dans le secteur agricole.

Les deux hommes ont discuté de plusieurs orientations et mesures majeures visant à élargir et à améliorer l’efficacité de la collaboration bilatérale, les relations interpartis entre le PCV et les partis politiques italiens jouant un rôle crucial.

Pour sa part, le ministre Lollobrigida a affirmé que l’Italie attache de l’importance au rôle et à la position du Vietnam dans la région et au partenariat stratégique Italie-Vietnam.

Il a exprimé la haute estime des dirigeants italiens pour les développements positifs du partenariat stratégique bilatéral au cours des dernières années. Il a souligné l’importance de définir des orientations spécifiques pour développer davantage les relations bilatérales, notamment l’intensification des contacts et des échanges à travers les canaux des partis et la promotion de la coopération agricole entre les entreprises.

Les deux hommes ont convenu de la nécessité pour les deux pays de continuer à renforcer la confiance politique et les échanges entre les peuples, et d’apporter des changements importants dans la coordination globale, en particulier dans l’agriculture dans laquelle l’Italie excelle. – VNA