Hanoi (VNA) – Le Vietnam entretient une amitié traditionnelle et cherche à promouvoir une coopération efficace avec de nombreux pays d’Afrique, selon l’ambassadeur du Vietnam en Tanzanie, au Kenya, en Éthiopie, au Rwanda, en Somalie, en Ouganda et aux Comores, Nguyên Kim Doanh.
 

L’ambassadeur Nguyên Kim Doanh (centre) reçu par le président ougandais Museveni. Photo : VNA


Ces pays d’Afrique ont soutenu tant spirituellement que matériellement la juste cause de son peuple durant ses résistances contre les Français et les Américains, a-t-il rappelé lors d’une interview exclusive accordée à l’Agence vietnamienne d’information (VNA).

Les officiels des gouvernements tanzanien, ougandais, kenyan, éthiopien et les ambassadeurs d’autres pays d’Afrique en Tanzanie que j’ai fréquentés ont loué le Vietnam pour ses performances économiques et souhaité s’acquérir des expériences vietnamiennes en matière de développement économique, notamment de riziculture aquatique, d’aquaculture, de caféiculture, a-t-il fait savoir.

L’Ethiopie, l’Egypte et de nombreux autres pays africains ont exprimé leur désir de développer des liens avec le Vietnam et d’attirer davantage d’investisseurs vietnamiens, a-t-il poursuivi.

Selon le diplomate, l’Afrique orientale est un grand marché avec environ 245 millions d’habitants, dont environ 70 millions appartiennent à la classe moyenne. Ils apprécient bien les produits «made in Vietnam», en particulier chaussures et sandales en cuir, vêtements, machines agricoles et matériaux de construction.

Cependant, les relations économiques et d’investissement entre le Vietnam et les pays d’Afrique, notamment d’Afrique orientale, ne correspondent pas encore à leurs potentialités, a-t-il estimé.  

Pour de nombreuses entreprises vietnamiennes, le marché africain ne suscite pas un intérêt particulier en raison de l’éloignement géographique, des informations insuffisantes du marché africain mais aussi des escroqueries commises par des Africains dans leurs relations avec des entreprises vietnamiennes, a-t-il expliqué.

Certaines entreprises vietnamiennes sont venues explorer le marché de certains pays d’Afrique orientale, conscientes des opportunités d’affairews mais aussi des difficultés éventuelles qu’elles pourraient rencontrer sur ce marché.

Il nous appartient d’intensifier les échanges de délégations, en particulier celles de haut niveau, entre les partis au pouvoir, les Etats, et les relations populaires, afin de renforcer la compréhension mutuelle et cultiver les liens entre le Vietnam et les pays d’Afrique, a souligné l’ambassadeur Nguyên Kim Doanh.

En même temps, il faudrait élaborer une propre stratégie de développement des liens avec chaque pays d’Afrique et renforcer davantage le travail d’information vers l’extérieur, a-t-il encore indiqué. – VNA