Une vue partielle du temple de Cua Ong. Photo : internet

 

Quang Ninh (VNA) - Le temple de Cua Ong est situé dans la ville de Cam Pha, à quelque 50 km de Ha Long, dans la province septentrionale de Quang Ninh. Il est l’un des sites les plus réputés de la dynastie des Trân. Chaque année, de très nombreux pèlerins s’y rendent pour solliciter le bonheur, la fortune et rendre hommage au seigneur Trân Quôc Tang.

A l’origine, le temple de Cua Ong  avait été érigé à côté du temple de Cap Tiên, en commémoration au général Trân Quôc Tang, le troisième fils de Trân Hung Dao, qui dirigea avec succès trois guerres contre les envahisseurs Yuan mongoles. Le site comprend trois parties : le temple inférieur (Dên Ha), le temple du milieu (Dên Trung) et le temple supérieur (Dên Thuong) qui donnent sur la magnifique baie de Bai Tu Long. Il abrite 34 statues représentant les vassaux de Trân Quôc Tang.

Bùi Van Hùng, un touriste de Hanoï, explique : «Chaque année, nous nous rendons dans ce temple pour honorer la mémoire du général Trân Quôc Tang et le remercier d’avoir défendu le territoire du Nord du pays. Nous prions aussi pour la paix, la santé, le bonheur et la prospérité du  peuple.»

La fête du temple de Cua Ong est organisée pour honorer le général et son armée qui ont lutté vaillamment contre les envahisseurs Yuan mongols et défendu la région du nord est du pays. Elle a lieu toutes les années paires pendant trois jours, du deuxième au quatrième jour du deuxième mois lunaire et donne lieu à de somptueuses cérémonies de culte. 

Le point d’orgue de la fête est la procession au cours de laquelle la statue du général Trân Quôc Tang est transportée du temple de Cua Ong jusqu’à un autre temple dans la commune de Trac Chân.

Le professeur Hoàng Giap, ancien chef du service de collections à l’Institut d’études sino-vietnamiennes, indique : «La fête du temple de Cua Ong est très appréciée des habitants du Nord-Est du Vietnam car elle commémore ceux qui ont défendu les frontières terrestres et maritimes du Nord du pays. C’est une occasion de retrouvailles, d’offrandes et de reconnaissance envers les héros de la défense nationale.»

La fête du temple de Cua Ong, c’est aussi un spectacle de tambours et de danses, des concours de chant, une course de pirogues, des jeux populaires comme les jeux d’échec humains, la lutte à la corde et au bâton.

Pour Pham Van Kinh, le vice-président du comité populaire de la ville de Cam Pha, ces festivités sont une passerelle entre le passé et le présent et permettent de célébrer l’esprit communautaire autant que l’amour de la patrie et la fierté d’être Vietnamien : «La fête du temple de Cua Ong a récemment été classée au patrimoine culturel immatériel national. Nous souhaitons faire connaître cette manifestation culturelle au plus grand nombre.»

Dans la cour du temple de Cua Ong. Photo : internet

La fête du temple de Cua Ong renouvelle et perpétue auprès des jeunes générations les traditions ancestrales de lutte contre les envahisseurs étrangers. Elle est aussi l’occasion pour les touristes vietnamiens et étrangers d’aller à la rencontre d’une partie de l’identité vietnamienne. -VOV/VNA