Le président indien Ram Nath Kovind et son épouse visitent le musée de la sculpture Cham dans la ville centrale de Da Nang. Photo: VNA
Hanoi (VNA) - Le 19 novembre, le président indien Ram Nath Kovind et son épouse ont visité le musée de la sculpture Cham dans la ville centrale de Da Nang, dans le cadre de leur visite officielle au Vietnam, sur invitation du secrétaire général du Parti communiste du Vietnam, président Nguyen Phu Trong.
 
 Le musée de Da Nang a signé un mémorandum avec l'Institut de musée national d'histoire de l'art, de la conservation et de la muséologie de l'Inde sur la compilation et la publication du catalogue «Les sculptures Cham du Vietnam et leurs relations avec l'art indien», qui étudie 50 sculptures de la collection du musée de Da Nang. Le catalogue sera imprimé en Inde fin 2018.
 
 Le même jour, le président indien a visité le sanctuaire de My Son, un site reconnu patrimoine culturel mondial situé dans la province voisine de Quang Nam.
 
 Capitale religieuse et politique du royaume des Champa, le sanctuaire de My Son est situé dans un paysage vallonné dans la commune de Duy Phu, district de Duy Xuyen, à environ 70 km au sud-ouest du centre-ville de Da Nang et à 40 km de la ville de Hoi An. Il est composé de huit groupes de 71 monuments, construits du 7ème au 13ème siècle.
 
 Actuellement, les tours K, H et A du complexe sont en cours de restauration, grâce à un financement de 60 milliards de dóng (2,59 millions d’USD) du gouvernement indien. À compter de 2017, le projet de restauration durera cinq ans.
 
Le secrétaire du Comité du Parti provincial, Nguyen Ngoc Quang, a remercié le gouvernement et le peuple indiens pour leur parrainage et a exprimé l'espoir que davantage d'assistance serait fournie en ce qui concerne la conservation du site historique.
 
 Le président Ram Nath Kovind a salué les travaux locaux pour la protection du sanctuaire de My Son, affirmant que les efforts conjoints des deux gouvernements, des experts indiens et des autorités de Quang Nam contribueraient de manière significative à la préservation et à la promotion des valeurs du patrimoine culturel mondial.
 
 Après avoir visité le site, le président a planté un bodhi, importé d'Inde, près de l'entrée du sanctuaire. –VNA