Les chefs des délégations participant au 32e Sommet de l'ASEAN à Singapour. Photo : VNA
 
Singapour (VNA) – Après la cérémonie d’ouverture du 32e Sommet de l’ASEAN (Association des Nations de l’Asie du Sud-Est) samedi matin à Singapour, le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc et des dirigeants des autres pays membres ont participé à une séance restreinte présidée par le Premier ministre singapourien Lee Hsien Loong.

Dans son discours prononcé lors de la cérémonie d’ouverture, le Premier ministre singapourien a appelé à continuer de renforcer la solidarité au sein de l’ASEAN et à développer son rôle central. Selon lui, il est nécessaire de renforcer la résilience aux défis de sécurité traditionnels et non traditionnels, et de promouvoir l’innovation à travers l’application de nouvelles technologies. Il a annoncé que les dirigeants de l’ASEAN avaient convenu d’adopter une déclaration concernant la Vision sur la résilience et l’innovation, une autre sur la coopération dans la cybersécurité et un document sur un réseau de villes intelligentes.

Lors de la séance restreinte, les dirigeants de l’ASEAN ont souligné l’importance de la solidarité et de l’unité. Ils ont affirmé qu’une ASEAN résiliente était le facteur décisif pour maintenir le rôle central de l’association dans la région.

A cette occasion, les dirigeants ont reconnu les résultats satisfaisants du Sommet ASEAN-Inde en janvier 2018 et du Sommet spécial ASEAN-Australie en mars 2018. Ils ont convenu de lancer les célébrations du 15e anniversaire de l’établissement des relations stratégiques ASEAN-Chine et du 45e des relations de dialogue ASEAN-Japon en 2018.

Les participants ont en outre salué les évolutions positives de la situation sur la péninsule coréenne, apprécié l’adoption par les ministres des Affaires étrangères de l’ASEAN d’une déclaration sur la situation en Syrie. S’agissant de la Mer Orientale, ils ont insisté sur la nécessité de garantir la sécurité, la sûreté, la liberté de navigation et de survol dans cette zone, de faire preuve de retenue, de s’abstenir de tout acte unilatéral susceptible d’aggraver la situation, de régler par la voie pacifique des différends sur la base du respect du droit international, des processus diplomatiques et juridiques, de l’application rigoureuse de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC), et de parvenir rapidement à un Code de conduite (COC) en Mer Orientale. Selon les dirigeants de l’ASEAN, un COC effectif, contraignant et conforme au droit international, dont la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982, aura un rôle important pour garantir la paix et la stabilité en Mer Orientale.

Dans son discours, le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a souligné que l’ASEAN devait maintenir son rôle central dans la région en renforçant la résilience collective, la solidarité et l’unité en son sein et en développant son rôle locomotive dans l’approfondissement des liens économiques régionaux.

Le chef du gouvernement a salué les résultats positifs du Sommet intercoréen tenu le 27 avril. Concernant la Mer Orientale, il a déclaré que l’ASEAN devait maintenir ses principes fondamentaux et sa position commune, promouvoir les efforts pour un COC effectif et contraignant, pour la paix et la stabilité durable dans cette zone maritime. -VNA