Bali (VNA) - Les assemblées annuelles du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale (BM) ont débuté vendredi 12 octobre à Bali, en Indonésie, sur le thème "L’application des avancées technologiques pour façonner les économies de demain".
 

Le Premier ministre vietnamien Nguyên Xuân Phuc et la directrice générale du FMI Christine Lagarde. Photo : VNA

 
Le Premier ministre vietnamien Nguyên Xuân Phuc a participé à cet événement aux côtés d’autres dirigeants de l’ASEAN, de ministres des Finances et gouverneurs de banques centrales des 189 pays membres du FMI et de la BM, ainsi que de nombreux autres délégués internationaux.

Ces assemblées des deux institutions sœurs de Bretton Woods, sises à Washington, portent sur les impacts de la guerre commerciale sur la croissance mondiale et régionale, sur la coordination des politiques financières et monétaires, sur les répercussions de la 4e révolution industrielle sur la croissance économique, la stabilité financière, l’emploi, l’égalité et le progrès social.

En avril dernier, l’expansion généralisée de l’économie mondiale a amené le FMI à prévoir une croissance de 3,9 % pour cette année et l’année prochaine. Cependant, étant donné ce qui s’est passé depuis, ce chiffre semble trop optimiste : plutôt que de s’accélérer, la croissance s’est stabilisée à 3,7 %.

Et des nuages s’annoncent à l’horizon. La croissance s’est avérée moins équilibrée qu’on ne l’espérait. Non seulement certains des risques de dégradation que nous avions recensés dans le dernier rapport du FMI sur les "Perspectives de l’économie mondiale" se sont matérialisés, mais de plus, la probabilité de nouveaux chocs sur sa prévision de croissance a augmenté. 

Dans son discours d’ouverture, la directrice générale du FMI et le président de la BM ont tous deux appelé les pays à renforcer leur résilience économique, à accélérer les réformes structurelles et à promouvoir le multilatéralisme. 

Lutter contre le protectionnisme, renforcer la coopération mondiale et réduire les déséquilibres à l’échelle planétaire, saisir les opportunités offertes par la 4e révolution industrielle sont d’après eux des moyens essentiels pour parvenir à un développement durable, équitable et inclusif.

Dans l’après-midi, toujours à Bali, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a rencontré la directrice générale du FMI Christine Lagarde. Il a remercié le FMI pour son soutien aux politiques de développement socioéconomique du Vietnam. 

Le chef du gouvernement vietnamien a demandé au FMI de continuer d’assister le Vietnam dans la restructuration économique et dans le développement du secteur financier et bancaire à l’heure de la 4e révolution industrielle.

Il a également proposé au FMI et à la BM de coopérer avec pays de l’ASEAN sur la mise en place d’un mécanisme régional d’alerte aux risques macro-économiques visant à améliorer la résilience et l’adaptabilité de l’économie de l’ASEAN, de travailler en étroite collaboration avec l’ASEAN au développement des infrastructures, à l’alerte rapide en cas de catastrophes et à la réponse aux changements climatiques, à la réduction de l’écart de développement, à la réforme institutionnelle et à la formation des ressources humaines de haute qualité.

Pour sa part, Christine Lagarde a hautement apprécié l’intervention du Premier ministre Nguyên Xuân Phuc lors de sa rencontre avec les dirigeants de l’ASEAN avec des propositions et initiatives concrètes. Elle a félicité le Vietnam pour ses réalisations socio-économiques, notamment le renforcement de la stabilité macro-économique, l’amélioration du climat des affaires et la compétitivité.

Elle a recommandé au Vietnam de continue d’accélérer les réformes structurelles, d’accroître ses investissements dans l’éducation et la santé, de contrôler la dette publique et l’assainissement des finances publiques, de gérer les taux de change de manière flexible et de s’intégrer activement à l’économie internationale.

La directrice générale du FMI s’est engagée à soutenir le Vietnam dans la promotion de la croissance économique et dans la réalisation des objectifs de développement durable et inclusif.

Egalement dans l’après-midi, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a quitté Bali pour rentrer au Vietnam, achevant ainsi sa participation aux assemblées annuelles du FMI et de la BM. – VNA