Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc au 2e Sommet de coopération Mékong-Lancang (MLC). Photo : VNA
 
 
Phnom Penh (VNA) – Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc et des dirigeants du Cambodge, du Laos, du Myanmar, de Thaïlande et de Chine ont participé le 10 janvier à Phnom Penh au 2e Sommet de coopération Mékong-Lancang (MLC).

Dans son discours, le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a affirmé l’importance que le Vietnam accorde à la coopération Mékong-Lancang, ainsi que les contributions vietnamiennes à ces relations. Il a ensuite insisté sur les principes et les objectifs importants que cette coopération doit respecter pour pouvoir contribuer activement au développpement socio-économique des pays membres, ainsi que pour promouvoir la paix, la stabilité et la prospérité dans la région.

Pour les cinq années à venir, Nguyen Xuan Phuc a souligné la nécessité de renforcer la coopération dans la protection, la gestion et l’utilisation efficaces des ressources en eau du Mékong, de faire de la coopération dans les ressources en eau une priorité dans la coopération entre les six pays. Selon lui, dans l’immédiat, renforcer les échanges d’informations et de données hydrométéorologiques; coopérer dans la résilience à la sécheresse, aux crues et inondations; effectuer des recherches scientifiques communes et élaborer un règlement de fonctionnement des lacs-réservoirs le long du cours du Lancang-Mékong, sont des priorités. Il est en outre nécessaire de développer les infrastructures, de favoriser la circulation des biens, des services, des capitaux et des personnes, d’aider les pays du Mékong-Lancang à saisir les opportunités de la révolution industrielle 4.0, de développer les entreprises et les ressources humaines de qualité, d’intensifier la coopération dans les technologies agricoles...

Le 2e Sommet de coopération Mékong-Lancang (MLC) a permis d’évaluer la coopération depuis le premier Sommet en mars 2016 et de définir des orientations futures. Après le premier sommet, plusieurs projets ont été accomplis avant terme, des centres de coopération dans l’environnement, les ressources en eau, et un fonds spécial MLC ont été fondés.

Pour les temps à venir, les dirigeants ont réaffirmé l’objectif d’édifier une région Mékong-Lancang pacifique, stable et prospère pour un développement durable. Ils ont été unanimes à affirmer que MLC devait contribuer plus activement au développement socio-économique de la région, à la réduction des écarts entre les pays membres, et soutenir la Communauté de l’ASEAN (Association des Nations de l’Asie du Sud-Est).

Les dirigeants ont adopté la Déclaration de Phnom Penh et un plan d’action quinquennal de MLC pour 2018-2022 avec plusieurs mesures sur les trois piliers (sécurité-politique, économie et développement durable, société, culture et échanges entre habitants).

Ils ont salué la liste des 214 projets MLC proposés par les pays membres. Ils ont convenu de renforcer la coopération dans la gestion et l’utilisation durables des ressources en eau à travers diverses activités telles que dialogues de politiques, échanges d’informations, coopération technique, recherches scientifiques communes, et étude sur la possibilité d’établir une ligne de communication pour les cas d’urgence.

Les dirigeants ont également décidé d’intensifier la coopération dans l’environnement, notamment dans la réduction des risques environnementaux dans la coopération économique, de développer les recherches et les technologies dans ce secteur et l’agriculture. -VNA