Hanoi (VNA) – De la station de péage BOT de Cai Lây à l’élargissement de l’aéroport international de Tân Son Nhât en passant par l’interdiction d’Uber et de Grab dans certaines artères de Hanoi et de brûler des papiers votifs dans les établissements religieux, plusieurs questions chaudes ont été éclaircies lors de la conférence de presse périodique du gouvernement, le 1er mars à Hanoi.
 
Vue de la conférence de presse périodique du gouvernement, le 1er mars à Hanoi. Photo : VNA
 
Le ministère des Communications et des Transports a étudié et soumis au gouvermement des solutions à la station de péage BOT de Cai Lây, a fait savoir le vice-ministre Nguyên Ngoc Dông.

Ces solutions, qui comportent chacune des bons points et des limites, concernent les éléments initiaux du contrat et la durée du droit à percevoir un péage auprès des usagers, a-t-il précisé, ajoutant que le ministère présentera au gouvernement un rapport chiffré dans les prochains jours.

La station de péage BOT de Cai Lây, dans la province de Tiên Giang (Sud), a été mise en service le 1er août dernier. Pourtant, de nombreux chauffeurs mécontents de son emplacement ont acheté leurs tickets de péage avec des petites monnaies qui demandent plus de temps pour les compter, provoquant ainsi des bouchons.

L’agrandissement de l’aéroport international de Tân Son Nhât, à Hô Chi Minh-Ville revient aussi sur toutes les lèvres.  La capacité de transit de l’aéroport est actuellement de 25 millions de passagers par an, alors qu’il en a accueilli 26 millions en 2015, et plus de 32 millions en 2016, soit une augmentation de 30% en un an.

Le ministère des Communications et des Transports a loué les services d’une  une société de conseil étrangère pour étudier l’expansion de l’aéroport internationale de Tân Son Nhât. Il reste à l’écoute des experts et soumettra au gouvernement un rapport dans le courant de ce mois-ci, a fait savoir le vice-ministre Nguyên Ngoc Dông.

Concernant Uber et Grab, le responsable a déclaré que la voiture partagée représentait un mode de tranport et sa gestion était destinée à assurer un traitement équitable entre les modes de transport, affirmant le soutien du ministère des Communications et des Transports à une gestion rationnelle de la circulation.
 
La vice-ministre de la Culture, des Sports et du Tourismes Trinh Thi Thuy répond à la presse, le 1er mars à Hanoi.
 
Autre question d’actualité : la proposition de l’Eglise bouddhique du Vietnam de ne plus brûler les papiers votifs dans les établissements religieux. La vice-ministre de la Culture, des Sports et du Tourismes Trinh Thi Thuy a plaidé en ce sens, indiquant que le ministère avait publié ces dernières années des textes invitant les habitants à pratiquer ce rituel de manière limitée lors des fêtes ou des visites dans les vestiges.

Le vice-ministre de l’Education et de la Formation, Pham Manh Hung, a lui fait savoir que selon les résultats publiés le 1er février par le Conseil d’Etat pour le titre de professeur, les candidats qualifiés pour les titres de professeur et de maître de conférences se chiffrent à 1.226 sur les 1.537 dossiers en 2017, soit 79,76%.

Sur instruction du Premier ministre, du ministre de l’Education et de la Formation, le le Conseil d’Etat pour le titre de professeur a mis en place un groupe de travail pour vérifier les dossiers de candidature afin d’assurer l’objectivité lors du processus d’examen, a-t-il conclu. – VNA