Kuala Lumpur, 18 janvier (VNA) - Les Malaisiens de moins de 18 ans pourraient ne pas être en mesure de sortir passée une certaine heure, aux termes d’un couvre-feu envisagé par le gouvernement.

Le gouvernement malaisien envisage un couvre-feu pour les jeunes hinh anh 1Photo d'illustration. Source: internet

Le gouvernement malaisien a précisé que cette mesure était envisagée pour protéger la jeunesse des activités et des influences négatives. Un tel couvre-feu l'aiderait à ne pas avoir de problèmes, en particulier en matière de drogue, estiment les autorités.

Cette proposition figurait alors que fut soulevée la problématique des dégâts de la drogue sur les jeunes du pays lors d’une réunion jeudi 17 janvier du Comité du Cabinet chargé de l’élimination des drogues, présidée par la vice-Première ministre Wan Azizah Wan Ismail.

Elle a ajouté que les autorités envisageaient sérieusement de mettre en place un couvre-feu pour les enfants de moins de 18 ans, car les registres montrent que le "sniffage" de colle était un problème grave chez les jeunes.

La Malaisie ne serait pas le premier pays à instaurer un couvre-feu pour les adolescents et les enfants. L'Islande a déjà mis en place quelque chose de similaire.

"Nous examinons la politique pratiquée par l'Islande. C'est un modèle que nous pouvons imiter", a déclaré Mme Azizah après avoir présidé la réunion de jeudi.

"Cela peut ne pas être facile à mettre en œuvre, mais nous estimons que cela est nécessaire", a-t-elle déclaré.

En vertu de la loi islandaise sur la protection de l'enfance, les enfants de moins de 12 ans ne peuvent pas être à l'extérieur après 20 heures sans être accompagnés d'un adulte.

Les enfants âgés de 13 à 16 ans ne peuvent pas être à l'extérieur après 22h, à moins qu'ils ne rentrent chez eux après un événement organisé par leur école, leur organisation sportive ou leur club de jeunes.

Ceux qui enfreignent le couvre-feu sont emmenés dans un commissariat de police et leurs parents devront les récupérer.

Lors de cette réunion, le Comité du Cabinet chargé de l’élimination des drogues a également discuté de l’élaboration d’une loi visant à prévenir, traiter et surveiller les problèmes d'addiction aux substances psychotropes. -VNA