Cân Tho (VNA) – Depuis quelques années, de nouvelles formes de tourisme qui mettent un accent particulier sur le vécu authentique de la nature et de la culture s’implantent à leur rythme dans le delta du Mékong, le grenier de riz du Vietnam. Les offres se sont multipliées autour du thème de l’agriculture mais cette dynamique est loin d’atteindre sa maturité.

Des touristes préparent des roulades lors de leur voyage dans un verger à Bên Tre. Photo : VNP


Nourri par les neuf bras du Mékong, le delta du Mékong est venu de loin. De ses marchés flottants, de ses airs folkloriques, de ses rizières à perte de vue et de ses vergers luxuriants ayant donné naissance à des marques de fruits de renommée internationale. Ici, plus qu’ailleurs, le bonheur est dans le jardin.

«Je suis ravi de pouvoir visiter pour la première fois les vergers charmants de la région du Sud-Ouest. Occasion de goûter aux fruits abondants, de me balancer dans un hamac, de déguster des spécialités locales. J’aime aussi vivre l’expérience dans la peau d’un paysan vietnamien», a témoigné un touriste français à la chaîne de télévision VNews de l’Agence vietnanamienne d’information (VNA).

Aujourd’hui, l’agrotourisme fait partie de l’offre touristique du delta du Mékong. Alors que pour de nombreux paysans, cette activité est une source de revenus complémentaire non négligeable, pour d’autres, elle offre un mode de commercialisation de leurs produits.

Des fruits du delta du Mékong séduisent les touristes. Photo : VNP

 

«Auparavant, je me limitais seulement mon activité à l’arboriculture. Les fruits de mon verger se vendaient alors à des prix relativement bas. Depuis que j’ai choisi d’ajouter à mon verger des activités d’agrotourisme, ils s’arrachent à des prix en nette hausse», a fait savoir Pham Van Hoà, paysan du district de Phong Diên, province de Cân Tho.

Mais si le delta a beaucoup à offrir, son potentiel n’est pas encore pleinement valorisé. L’une des principales causes du peu de succès rencontré à ce jour par l’agrotourisme réside justement dans un manque de professionnalisme au niveau du développement, de réseautage et de moyens.

«L’investissement dans l’agrotourisme se fait encore de manière volontariste et éparpillée. Il existe des difficultés pour mettre en valeur ce potentiel, en particulier pour ce qui est de l’authenticité et des offres d’expériences vécues», a indiqué Nguyễn Hoàng Ơn, directeur du Centre de développement touristique de Cân Tho.

Pour promouvoir l’agrotourisme, les localités et les paysans du delta du Mékong devraient se focaliser sur les forces de la nature, du paysage et de la culture pour créer des offres authentiques et naturelles, renforcer leur collaboration pour toucher davantage de clients potentiels et assurer la qualité des offres. – VNA