Le Conseil de securite de l’ONU discute de la situation en Syrie et en Somalie hinh anh 1Des soldats de l'armée syrienne. (Photo: AFP / VNA)

Hanoï (VNA) - Le Conseil de sécurité des Nations Unies a tenu le 9 février une réunion par visioconférence pour discuter de la situation politique en Syrie et des récents développements liés au processus électoral en Somalie.

Abordant la situation en Syrie, l'ambassadeur Pham Hai Anh, chargé d'affaires p.i du Vietnam auprès de l'ONU, a souligné la nécessité de renforcer le dialogue et de promouvoir des mesures pour instaurer la confiance entre les parties prenantes, avec le soutien et la contribution constructive de l'ONU et au niveau international, pour accélérer le processus politique.

Il s'est dit préoccupé par la situation difficile du peuple syrien en raison de l'instabilité sécuritaire prolongée et de la situation humanitaire difficile.

S'agissant de la situation en Somalie, l'ambassadeur Pham Hai Anh a souligné que le Vietnam suivait l'évolution de la situation en Somalie, appelant le gouvernement somalien et les parties liées à parvenir à un consensus sur le moment d'organiser des élections et de résoudre les problèmes en suspens.

L'ambassadeur vietnamien a également condamné l'attaque terroriste du week-end dernier en Somalie, demandant à l'ONU, aux organisations internationales et régionales d'aider la Somalie à répondre aux défis humanitaires causés par la pandémie de COVID-19, les inondations et les sauterelles.

À la fin de la réunion, les membres du Conseil de sécurité ont convenu d'approuver un Communiqué de presse sur la Somalie, qui a salué les efforts des dirigeants du gouvernement et des États de Somalie pour mettre en œuvre l'Accord le 17 septembre 2020 sur  le modèle des élections et de la reconnaissance de progrès en Somalie au cours des dernières années

Le communiqué a également exprimé des préoccupations sur le fait que les discussions à Dhusamareb n'avaient pas donné de résultats substantiels.

Dans l'après-midi du même jour, le Conseil de sécurité a adopté une déclaration présidentielle sur la situation en Libye. -VNA