Le vice-ministre vietnamien des Affaires étrangères Nguyen Quoc Dung (Source: toquoc.vn)

Khanh Hoa, 20 janvier (VNA) - L'échange d'informations et la coopération régionale permettront aux forces d’application de la loi en mer de s'acquitter de leurs tâches, ont déclaré les participants au colloque du Forum régional de l'ASEAN (ARF) sur le renforcement de la coopération régionale dans l’application de la loi en mer.

Le colloque a été organisé dans la province centrale de Khanh Hoa du 18 au 19 janvier par le ministère des Affaires étrangères du Vietnam, en collaboration avec l'Australie et l'Union européenne (UE).

Cet événement est le premier à concrétiser la Déclaration des ministres des Affaires étrangères de l’ARF sur le renforcement de la coopération en matière d'application de la loi en mer, publiée à Vientiane, au Laos, en 2012.

Dans son allocution d'ouverture, le vice-ministre vietnamien des Affaires étrangères, Nguyen Quoc Dung, a déclaré que la coopération régionale dans l’application de la loi en mer faisait partie des efforts déployés pour assurer la sécurité et la sûreté maritimes, en particulier dans les mécanismes de l'ASEAN tels que l’ARF, l’ADMM+ (Conférence des ministres de la Défense de l’ASEAN élargie), l’EAS (Sommet de l’Asie de l’Est), l’EAMF (Forum maritime élargi de l'ASEAN).

Cependant, plusieurs difficultés persistent, notamment de différentes institutions des pays sur l'application de la loi en mer, et les différends maritimes et territoriaux existants dans la région.

"La condition sine qua non d'une bonne coopération est la confiance entre les parties impliquées, laquelle repose sur des mesures mises en avant dans les forums tels que l'ARF", a affirmé Nguyen Quoc Dung.

Dans cet esprit, les délégués participants ont échangé leurs points de vue afin de clarifier la situation de la sécurité maritime dans la région.

Ils ont convenu que la sécurité maritime en mer est une question complexe. Par conséquent, le maintien de la paix, de la sécurité et de la stabilité en mer nécessite une coopération dans l'application de la loi maritime.

Ils ont souligné la nécessité de prendre des mesures pour dissuader et prévenir les criminels, sensibiliser davantage le public aux problèmes existants et intensifier la coordination entre les organismes concernés, les gouvernements et les populations pour protéger le milieu marin et lutter contre la pêche illégale et la criminalité transnationale.

En conclusion du colloque, le Vietnam, l'Australie et l'UE sont parvenus à un consensus sur le maintien d'un dialogue sur la coopération en matière d'application de la loi en mer, considérant ce domaine comme prioritaire dans le Plan d'action de Hanoï sur la mise en œuvre de la vision de l’ARF, période 2018-2020.

L’ARF a été créé en 1994 dans le but de renforcer la confiance et le dialogue dans la région, l'ASEAN étant le centre. Le forum est représenté par 27 nations et organisations internationales. -VNA