La momordique est répandue dans toutes les régions subtropicales. Photo : CTV/CVN

La momordique (gâc) est une plante très populaire au Vietnam. Comme le rouge est symbole de bonheur et de chance, le riz gluant à la momordique est présent au Têt (Nouvel An lunaire), aux cérémonies de longévité et surtout de mariage.

Dans l’Asie orientale dont fait partie le Vietnam, le rouge évoque la chaleur, l’activité, le feu, le sang, le Sud, l’immortalité, et aussi l’union matrimoniale (les fils rouges du mariage).

Pour le peuple vietnamien, il représente en général le bonheur, la chance. Seuls les octogénaires bénis par le Dieu de la Longévité ont le droit de porter aux cérémonies solennelles la tunique de brocart rouge. À l’occasion du Têt, on pare la maison de sentences parallèles rouges, de branches de pêcher à fleurs rouges, on tire des pétards qui sèment sur le sol des pétales rouges, on dépose sur l’autel des ancêtres du riz gluant cuit avec le fruit rouge du gâc.

Au début de l’année 2009, on m’a demandé de parler de culture vietnamienne à quelque 300 touristes de Malaisie, employés d’une agence de distribution de boissons préparées à partir de momordique rouge par une firme américaine. Avant la causerie, ils s’interpellaient à grands cris, se bousculant autour d’une table où étaient exposés quelques fruits de gâc. Ils n’avaient jamais eu l’occasion d’admirer ces fruits qui faisaient la renommée de plusieurs marques de boisson qu’ils vendaient. C’est à qui mieux mieux de les prendre en photo.

Riz gluant à la momordique

La momordique (gâc en vietnamien, balsam apple en anglais, nom latin : Momordica cochinchinensis) appartient à la famille des cucurbitacées. C’est une plante très populaire au Vietnam, plante liane qui pousse un peu partout, de la plaine à la montagne. La multiplication par boutures donne une fructification plus sûre que par les graines. Le gros fruit ovoïde, à la peau couverte d’épines molles, a plusieurs rangées de grosses graines plates dentelées et enveloppées de membranes rouges épaisses, chair du fruit.


Le riz gluant à la momordique présente une belle couleur rouge.
Photo : CTV/CVN


Le fruit de momordique fait partie du folklore vietnamien sous forme d’aliment et de médicament. Comme le rouge est symbole de bonheur et de chance, le riz gluant à la momordique est présent au Têt, aux cérémonies de longévité et surtout de mariage, d’autant que la cueillette de gâc en automne coïncide avec la saison des mariages. Un proverbe dit : An mày doi xôi gâc (Un mendiant qui réclame du riz gluant à la momordique en français), allusion à un quémandeur peu raisonnable. L’expression Do nhu gâc désigne un visage écarlate (rouge comme la chair de momordique). La médecine traditionnelle emploie l’huile et la graine de momordique pour traiter les boutons et les furoncles, les rhumatismes, les abcès…

Le fruit de momordique, très ordinaire, n’a acquis ses titres de noblesse que depuis quelques décennies grâce aux recherches scientifiques qui lui découvrirent des vertus étrangement thérapeutiques et préventives.

Un fruit aux multiples vertus thérapeutiques

Dès 1941, au temps de la colonisation française, des chercheurs vietnamiens et français ont trouvé dans la momordique un pourcentage de carotène plusieurs dizaines de fois plus grand que dans la carotte et la tomate. Il est alors employé dans le traitement des blessures et comme préventif contre le cancer de foie. À partir des années 1970, on analyse les autres composantes du fruit, étudie ses effets contre l’oxydation et pour limiter les ravages de l’agent orange chez nos soldats affectés par les produits chimiques américains.

La vitamine A dans le carotène est très efficace dans le traitement de plusieurs maladies oculaires, du cancer du foie, elle stimule la reproduction et favorise l’immunité. D’autres éléments de la momordique (vitamine E, lycopène, vitamine F) peuvent traiter l’infarctus, le cancer du sein, le cancer de foie, aider au développement physique et mental de l’enfant, au prolongement de la vie et à ralentir l’hypertrophie de la prostate.

Aux séminaires scientifiques internationaux, nous avons eu l’occasion de faire connaître les propriétés nutritives, curatives et préventives du fruit de momordique en présentant les produits qu’on en a tirés : huile (30 mg de carotène équivalent à 50.000 unités de vitamine A), poudre à partir des membranes de graine, yaourt à la momordique, gâteaux et bonbons de momordique.

Le gâc est reconnu comme efficace contre les agents cancérigènes, l’oxydation et le vieillissement.

Après la guerre, l’Hôpital militaire 108 a lancé un projet de traitement chimique du cancer de foie et d’intoxication par l’agent orange et la dioxine qu’il contient. Le recours à la chimie ayant échoué, on s’est tourné vers le carotène végétal. Le Dr Dinh Ngoc Lâm a proposé le fruit de momordique. L’huile de gâc a vu le jour.

Il appartient au Dr Nguyên Công Suât d’avoir produit les capsules Vinaga à partir du gâc en 2002. Ce médicament aujourd’hui apprécié même à l’étranger est employé dans la prévention et la lutte contre la cirrhose du foie, la colite et quelques autres maladies. Pour assurer la quantité de matière première suffisante pour sa compagnie pharmaceutique, le Dr Suât s’est engagé à commanditer des paysans de plusieurs régions pour qu’ils pratiquent la culture intensive de momordiques. -CVN/VNA