Le roi malaisien Mohammad V lors d'une réunion de l'Assemblée nationale, le 17 juillet 2018. Photo: AFP

 

Kuala Lumpur (VNA) – Le nouveau roi de la Malaisie sera élu le 24 janvier et prêtera serment le 31 janvier. C'est ce qui ressort de la réunion du Conseil des gouverneurs tenue lundi matin, à la suite de l'abdication du roi Mohammad V (sultan de Kelantan).

Le Conseil des gouverneurs est composé des gouverneurs des neuf états malaisiens. La réunion spéciale, qui a eu lieu le 7 janvier, a vu la participation de six sultans, les deux autres étaient absents pour raison de santé ou de travail.

Lors de la réunion, les sultans ont exprimé leur respect à l’égard de la décision d'abandon du sultan Mohammad V de ses fonctions, en soulignant les contributions de ce dernier au pays.

Le Conseil des gouverneurs a également discuté de l'élection du nouveau roi et du vice-roi lors de la réunion. Concrètement, le nouveau roi et le nouveau vice-roi seront élus le 24 janvier et prêteront serment une semaine plus tard.

Le même jour, le Premier ministre malaisien, Mahathir Mohamad, a espéré que le nouveau roi serait sélectionné dans les meilleurs délais.

Le gouvernement accepte la décision du sultan Muhammad V de démissionner car cela est conforme à la constitution, a affirmé le Premier ministre aux journalistes après l'ouverture du bureau du Parti unifié indigène de Malaisie à Terengganu.

Actuellement, le sultan de Perak Nazrin Muizzuddin Shah, également vice-roi, devient le roi par intérim.   
Le Palais royal avait annoncé dimanche l'abdication du roi Muhammad V, après seulement deux ans de règne. Les raisons de ce départ sont sujettes à spéculation.

Agé de 49 ans, il est le premier roi de Malaisie à abdiquer depuis que ce pays à majorité musulmane a regagné son indépendance de la Grande-Bretagne en 1957.

La Fédération de Malaisie est depuis une monarchie constitutionnelle et élective aux modalités uniques au monde. Le roi - qui a surtout un rôle cérémonial - est élu par un conseil royal. Il change tous les cinq ans, toujours désigné par rotation parmi les familles royales qui dirigent neuf des 13 Etats du pays.

Muhammad V avait été élu en décembre 2016. Il va reprendre son rôle de dirigeant cérémonial de l'Etat islamique conservateur du Kelantan (nord).

Si le rôle du Roi est plutôt cérémonial, il est très respecté en Malaisie, et toute critique est interdite. Son portrait est présent dans les endroits publics, et il est aussi le chef symbolique de l'Islam dans le pays, ainsi que le chef honoraire de l'armée. -VNA