Hanoi (VNA) – Le Tribunal populaire de Hanoi jugera le 8 janvier 2018 l’affaire survenue à PetroVietnam et à PetroVietnam Construction Joint Stock Corporation (PVC), a-t-il indiqué mercredi 27 décembre dans une décision.

Dinh La Thang (à gauche) et Trinh Xuân Thanh. Source : vksndtc.gov.vn

Le procès est prévu du 8 au 21 janvier 2018, durant lequel l’ancien président du Conseil des membres du groupe PetroVietnam, Dinh La Thang, et ses 21 coprévenus, seront poursuivis sur le fondement de l’article 165, clause 3, et de l’article 278, clause 4 du Code pénal.

Concrètement, 12 prévenus, dont Dinh La Thang, devront répondre d’"actes volontaires contraires aux réglementations de l’Etat relatives à la gestion économique, causant de graves conséquences", 8 autres, de "détournement de biens", et 2 restants faire face à ces deux chefs d’accusation.

L’enquête a révélé son rôle principal dans la décision de désigner PetroVietnam pour mettre en œuvre l’enveloppe EPC (ingénierie, approvisionnement et construction) du projet de centrale thermique Thai Binh 2, et de donner instruction à PV Power de signer avec PVC le contrat EPC N°33 contrairement aux réglementations de l’Etat.

L’ancien président du Conseil d’administration et directeur général de PVC, Trinh Xuân Thanh, a donné instruction à l’ancien directeur général de PVC, Vu Duc Thuân, de signer le contrat EPC N°33 pour que PVC puisse recevoir une avance de 6.607.500 dollars et plus de 1.312 milliards de dôngs, l’argent a été utilisé contrairement aux réglementations de l’Etat, causant des préjudices aux biens de l’Etat.

De connivence avec Vu Duc Thuân, il a préconisé et donné instruction à Nguyên Anh Minh, ancien directeur général adjoint de PVC, et Luong Van Hoà, ancien directeur du comité de gestion du projet Vung Ang-Quang Trach appartenant à PVC, de créer un dossier fictif pour retirer et s’approprier plus de 13 milliards de dôngs dudit comité de gestion.

Trinh Xuân Thanh et Vu Duc Thuân seront poursuivis pour "actes volontaires contraires aux réglementations de l’Etat relatives à la gestion économique, causant de graves conséquences" et "détournement de biens". – VNA