Hanoi, 10 octobre (VNA) - La communauté khmère des provinces de Hâu Giang, Soc Trang, et Ca Mau (Sud) célèbre sa fête Sene Dolta, un événement majeur de l'ethnie qui se souvient des ancêtres, avec ses rituels traditionnels et ses activités sociales.

Une des activités organisées dans le cadre de la fête Sene Dolta dans le district de Vi Thuy, province de Hâu Giang. Photo : VNA

Sene Dolta est l’une des trois grandes fêtes annuelles des Khmers, avec Ok om bok (culte de la lune et prière pour une bonne récolte, au milieu du 10e mois lunaire) et Chol Chnam Thmây (Nouvel An des Khmers, vers la mi-avril).

La fête Sene Dolta, également appelée Pith-sên-dolta, a lieu chaque année du 29e jour du 8e mois au 1er jour du 9e mois du calendrier lunaire. Organisée en l’honneur et en mémoire des ancêtres, ainsi que pour solliciter de bonnes choses auprès des vivants, Sene Dolta a des points en commun avec la fête Vu Lan des Kinh (ethnie majoritaire du Vietnam).

Avant le festival, les familles khmères nettoient leurs maisons et préparent les ingrédients pour les offrandes, qui sont généralement des gâteaux et des plats traditionnels. La fête est une occasion pour tous les membres des familles de se rassembler pour rendre hommage aux ancêtres.

Les pagodes bouddhistes locales ont également fait peau neuve car elles sont le lieu où se tiennent les rituels de prière et d’hommage.

À cette occasion, les autorités locales organisent des activités artistiques et sportives pour ajouter à l'ambiance festive. Les responsables locaux visitent également des pagodes et des familles khmères pauvres pour présenter des cadeaux et partager la joie de la communauté.

Le secrétaire adjoint permanent du comité du Parti de la province de Ca Mau, Pham Bach Dang, a envoyé les salutations aux dignitaires et aux autres bouddhistes khmers et souhaité que des  Khmers continuent de réaliser des options et politiques du Parti et de la loi de l’Etat, de renforcer la production, l’amélioration du niveau de vie contribuant au développement socioéconomique et à l’assurance de la sécurité et l’ordre sociale.

Soc Trang compte plus de 400.000 Khmers et Hâu Giang plus de 26.000.- VNA