Avec sa soixantaine de médailles obtenues dans différentes compétitions, nationales, sud-est asiatiques et asiatiques, Duong Thuy Vi, 21 ans, est vraiment la reine du wushu. Plus qu’un sport, c’est toute sa vie.

À l’âge de 8 ans, elle a été initiée aux arts martiaux par le maître Nguyên Tung Lâm à Gia Lâm, Hanoi, qui lui a découvert un don pour le wushu et l’a ensuite recommandée à l’équipe de Hanoi.

Du haut de ses10 ans, elle a gagné la médaille d’argent au championnat d’Asie de Singapour en 2005. En se souvenant de cette époque, elle a confié : «Le championnat d’Asie de Singapour est la première compétition internationale à laquelle j’ai participé et j’ai vraiment été surprise d’aller en finale!».

En 2007, Duong Thuy Vi s’entraînait au centre national d’entraînement et a gagné en 2008, à l’âge de seulement 15 ans, la médaille d’or au Festival mondial des arts martiaux traditionnels. Mais c’est lors de cette compétition qu’elle s’est aussi blessée au genou. Cependant, sa passion pour le wushu a été plus forte et deux mois après, elle a pu reprendre la compétition.

Elle a ensuite enchaîné les succès. En 2009, elle a remporté l’or aux Asian Indoor Games et s’est faite remarquer aux 17 Jeux asiatiques (ASIAD 17) tenus à Incheon, en République de Corée, en battant en finale Li Yi, de Macao.