Le téléphérique de Hon Thom (Sud) permet aux visiteurs d'admirer le panorama de l'île éponyme. Photo : VNA/CVN

Hanoi (VNA) - Grâce aux investissements, le tourisme a fortement évolué dans la région du delta du Mékong ces derniers temps et devient un enjeu important dans de nombreuses localités provinciales du Sud...

En 2018, le tourisme du delta du Mékong a connu une forte croissance, en termes de quantité des voyageurs et des recettes. Cette région a attiré environ 40 millions de visiteurs en 2018, soit une augmentation de 17% par rapport à la période précédente.

À noter que environ 3,4 millions de étrangers se rendent à cette région, soit une augmentation de 20%. Les recettes touristiques totales de la région ont atteint 24.000 milliards de dôngs, soit une augmentation de 38% par rapport à la même période en 2017.

Durant et après le Têt lunaire de l'Année du Cochon 2019, les sites touristiques de la province de Kiên Giang (Sud), tels que la zone urbaine côtière de Rach Gia, le site pittoresque d’Hà Tiên ou l'île perlière de Phu Quôc sont bondés.

Pour des jours fériés du Têt, plus de 65.250 touristes dont 21.700 étrangers se sont rendus sur l’île de Phu Quôc, soit une augmentation d’environ 210% par rapport à la même période de l’année précédente.

Selon le Comité populaire du district de Phu Quôc, les visiteurs se précipitent en masse vers les lieux de divertissement sur l'île de Phu Quôc tels que Vinpearl Land, zoo Safari, le téléphérique de Hon Thom, la région touristique de Suôi Tranh, la prison de Phu Quôc ou les jardins de poivriers. Outre les beaux paysages, les touristes ont l’occasion de participer aux différentes activités de divertissement y compris la natation, la pêche des calmars, la plongée sous-marine ou les excursions en mer.

Pour cette occasion, l’aéroport international de Phu Quôc a accueilli environ 300 vols, avec 46.114 passagers, soit une augmentation de 186% par rapport à la même période. En outre, les navires à grande vitesse ont transporté plus de 35.000 visiteurs.

À la province de Bac Liêu, les visiteurs sont également très nombreux pour ce début d'année. Ils visitent le jardin de longanier de Bac Lieu, la plage artificielle, la place Hung Vuong, la maison du damoiseau de Bac Liêu, le temple bouddhiste Quan Âm Phât Dai... On compte environ 200.000 voyageurs durant le Têt, pour un chiffre d’affaires plus de 40 milliards de dôngs.

À Dông Thap, de nombreux circuits pour le Têt ont été organisés pour attirer les voyageurs. Cette localité a obtenu un chiffre d’affaire d’environ 12 milliards de dôngs pour cette occasion. Les sites les plus prisés sont la zone touristique culturelle de Phuong Nam, le village aux fleurs de Sa Dec, la zone de vestiges de Nguyên Sinh Sac, le Parc national de Tràm Chim ainsi que les zones touristiques de Xeo Quyt, Dông Sen Thap Muoi, Gao Giông.

Pour An Giang, dès le début de la nouvelle année, des centaines de milliers de touristes, pèlerins et fidèles se précipitent vers le temple de la Déesse Xu (Bà Chua Xu en vietnamien) situé au mont Sam, à Châu Dôc.

Des circuits touristiques interrégionaux associés à de grandes villes

Pour promouvoir leur tourisme, les provinces du delta du Mékong se sont associées à des agences de voyage et des villes comme Hanoï, Hô Chi Minh-Ville et Dà Nang afin de créer des nouveaux circuits touristiques dénommé "Un tour et plusieurs destinations". Car d’après des experts, les sites du delta du Mékong sont assez similaires d’une localité à l’autre. Pour diversifier l’offre et éviter une certaine monotonie aux touristes, une coopération entres les localités du Nord et du Centre, ainsi des marchés internationaux de l’Asie du Sud-Est et de l’Asie de l’Est, est conseillée.

En particulier, la coopération avec Hô Chi Minh-Ville est la plus importante pour présenter des destinations dans le delta du Mékong aux touristes nationaux et internationaux...

Selon l'Association touristique du delta du Mékong, les provinces doivent accroître leurs investissements dans infrastructures du tourisme, développer des ressources humaines du secteur et diversifier les produits touristiques en créant des circuits interrégionaux associés à de grandes villes comme Hanoï, Hô Chi Minh-Ville...

L’Administration nationale du Tourisme du Vietnam a également conseillé que les provinces du delta du Mékong doivent investir dans des groupes de produits touristiques spécifiques, tels que le tourisme fluvial, l’écotourisme, le tourisme du patrimoine culturel, le tourisme spirituel, le tourisme communautaire ou le tourisme agricole. -CVN/VNA