Le Vietnam et l'Inde ont rendu publique le 28 octobre à New Delhi une Déclaration commune, à l'issue de la visite officielle en Inde les 27 et 28 octobre du Premier ministre Nguyen Tan Dung, de son épouse et d'une haute délégation vietnamienne, sur invitation du Premier ministre indien Narendra Modi.

Les deux chefs de gouvernement ont hautement apprécié les récents développements des relations de partenariat stratégique Vietnam-Inde. Ils ont réitéré leur engagement de les développer en tous domaines. Ils ont tous estimé que le développement vigoureux du partenariat sera profitable à la paix, à la prospérité et à la stabilité des deux peuples vietnamien et indien comme de toute la région. Le Premier ministre Narendra Modi a réaffirmé que le Vietnam était un pilier important dans sa "politique orientale", et le Premier ministre Nguyen Tan Dung a salué l'Inde pour son rôle important dans la région comme dans le monde.

Les deux Premiers ministres ont reconnu que les relations de partenariat entre les deux pays sont basées sur l'amitié traditionnelle, la confiance, la compréhension mutuelle, le soutien et l'entraide, ainsi que sur une identité de vues concernant les questions régionales et mondiales. Ils ont décidé de renforcer davantage les échanges de délégations à tous niveaux dans le cadre des mécanismes de dialogue existants et d'exécuter pleinement les accords signés entre les deux pays.

Ils se sont déclarés satisfaits des progrès réalisés dans la coopération dans la défense, souhaitant que l'accord de crédit de 100 millions de dollars que l'Inde a accordé au Vietnam pour l'acquisition de matériel de défense soit exécuté rapidement. Ils ont espéré que les relations de coopération et de sécurité, qui sont actuellement en fort développement, se renforcent davantage grâce à des échanges réguliers de délégations de haut rang.

Les deux dirigeants ont tous deux estimé que la promotion de la coopération économique est un objectif stratégique des relations bilatérales. Ils ont salué le développement vigoureux de leurs échanges commerciaux ces dernières années, notamment après la signature de l'accord de libre-échange (ALE) Inde-ASEAN sur l'échange non monétaire de marchandises. Ils ont souligné que la signature d'un ALE Inde-ASEAN dans les services et l'investissement contribuera à un plus fort essor de la coopération entre l'Inde et l'ASEAN, dont avec le Vietnam. Ils ont également appelé les deux parties à coopérer plus étroitement pour s'orienter vers la mise en oeuvre de l'accord de partenariat économique intégral régional (RCEP).

Les deux Premiers ministres ont encouragé les dirigeants de leurs entreprises à évaluer les opportunités d'affaires de leur pays, notamment dans les secteurs prioritaires de la coopération comme la mécanique, l'électricité, les infrastructures, le tourisme, le textile, les chaussures, la santé, la pharmacie, les technologies de l'information, l'électronique, l'agriculture, les produits agricoles, la chimie, les machines outils et les industries auxiliaires. Ils sont convenus des mesures à prendre afin d'atteindre l'objectif de 15 milliards de dollars d'échanges commerciaux d'ici à 2020.

Les deux dirigeants ont réaffirmé l'importance de l'investissement dans le développement économique comme des méthodes à employer pour créer un environnement permettant de mobiliser davantage l'investissement.

Le Premier ministre Nguyen Tan Dung a salué les compagnies indiennes investissant au Vietnam et réaffirmé l'engagement du Vietnam de favoriser les investisseurs indiens. Le Premier ministre indien Narendra Modi a appelé les entreprises vietnamiennes à participer au programme de promotion de la croissance économique de l'Inde "Make in India" afin d'exploiter en commun les potentiels que cette initative apporte. Ils ont décidé par ailleurs de mettre en oeuvre les accords de coopération douanière et de transport maritime au service de la coopération économique bilatérale.

Ils ont salué la signature d'un accord d'exploration de pétrole et de gaz dans de nouveaux projets au Vietnam entre la compagnie indienne ONGC Videsh et le groupe du pétrole et du gaz du Vietnam (PetroVietnam), l'autorisation de principe de la Banque d'Etat du Vietnam de la création au Vietnam d'une filiale de la Bank of India, ainsi que la signature d'un accord de coopération entre Jet Airways et Vietnam Airlines pour des vols de Jet Airways à destination de Ho Chi Minh-Ville dès le 5 novembre prochain, celle du mémorandum de préservation et de restauration des vestiges Cham du site de My Son, et d'autres encore. Ils ont aussi particulièrement apprécié l'organisation de la 3e table ronde du Réseau des intellectuels ASEAN-Inde à Hanoi en août 2014.

Les deux parties ont décidé de poursuivre leur coopération dans l'utilisation de l'énergie nucléaire à des fins pacifiques et de promouvoir leur coopération dans le secteur de l'aérospatiale, dont la mise en orbite de satellites.

Les deux Premiers ministres ont vivement apprécié la coopération et la coordination entre les deux pays au sein des forums régionaux et internationaux. Ils ont réaffirmé leur soutien mutuel de leurs candidatures aux postes de membre non permanent du Conseil de Sécurité de l'ONU, le Vietnam pour le mandat 2020-2021, et l'Inde pour celui de 2021-2022. L'Inde a aussi décidé d'assister le Vietnam à acquérir les compétences nécessaires pour participer avec succès aux missions de forces du maintien de la paix de l'ONU.

Les deux dirigeants ont réitéré leur souhait et leur détermination à garantir la paix, la stabilité, le développement et la prospérité en Asie comme dans le monde. Ils ont estimé que la liberté de la navigation maritime et aérienne en Mer Orientale ne peux être entravée. Ils ont appelé les parties concernées à faire preuve de retenue, à ne pas recourir à la force ni à menacer d'y recourir, à régler les différends par les mesures pacifiques conformes au droit international dont la convention des Nations-Unies sur le droit de la Mer de 1982. Ils ont salué l'engagement commun des parties concernées à respecter et à appliquer la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) en 2002 tout en s'orientant vers une élaboration rapide du Code de conduite en Mer Orientale (COC). Ils ont appelé à renforcer la coopération dans la garantie de la sécurité des lignes maritimes, de la sécurité maritime, de la lutte contre la piraterie, ainsi que dans les opérations de recherche et de sauvetage.

Les deux chefs de gouvernement ont assisté à la signature de nombreux accords de coopération et mémorandums entre les deux pays. -VNA